Recettes santé

5 soupes d'hiver originales

L'hiver et les lendemains de fêtes sont propices à la redécouverte des vertus des soupes. Voici 5 recettes de soupe élaborées avec des ingrédients d'hiver, peu utilisés habituellement dans ce type de plat. Et découvrez avec Emmanuel Duquoc, auteur de 52 semaines pour vivre bien sans médecin, pourquoi la soupe permet de vivre plus longtemps.

1/5
1
La soupe cachotière

Inventée par le Dr Cotinat, auteure de Petits plats contre les brûlures d'estomac et de L'assiette à malices, la soupe cachotière doit son nom au fait qu'elle peut s'adapter aux saisons en changeant simplement les légumes utilisés (en gardant l'idée de les varier au maximum). Le jeu consiste à faire deviner aux convives ce qu'il y a dedans !

La recette de la soupe cachotière

Les Crétois, les Sardes et les habitants d’Okinawa, trois régions connues pour leur espérance de vie en pleine santé record, affectionnent la soupe. Chez ces peuples de centenaires, on en mange tous les jours.  Voici une tradition culinaire facile à mettre en œuvre et particulièrement saine. Saine parce qu’elle contient de l’eau ! Manger de la soupe, c’est tout simplement une façon agréable de boire ce liquide essentiel au maintien des fonctions organiques. Par ailleurs, la cuisson à l’eau respecte l’intégrité des aliments et les micronutriments se retrouvent dans l’eau de cuisson qui est bue. Enfin, la soupe calme la faim pour une addition calorique faible. En effet, l’eau pèse lourd, donc elle possède un effet coupe-faim mais elle n’apporte aucune calorie. La modération calorique est associée à une santé et une longévité améliorée. La médecine traditionnelle chinoise, qui s’intéresse depuis longtemps à la longévité, affirme que l’eau chaude possède un pouvoir hydratant supérieur à l’eau froide. L’estomac apprécie, lui qui a besoin de porter le bol alimentaire à 38 °C pour faire son travail.

En pratique

La cuisson des aliments dans l’eau est une des plus saines qui soit, à condition de boire l’eau qui aura capté vitamines et minéraux. Cuisez dans l’eau bouillante salée des légumes frais coupés en petits morceaux. Additionnez d’herbes ou d’épices et d’un peu de sauce de soja tamari (sans blé) pour le goût. Si possible, ne moulinez pas et gardez les morceaux afin de favoriser la mastication et l’insalivation. Plus l’aliment reste longtemps en bouche, mieux il sera assimilé.

Quelques conseils

  • Idéalement, boycottez crème de lait, fromage et chapelure pour agrémenter votre soupe. Ils posent chez de nombreuses personnes des problèmes liés notamment à la caséine et au lactose du lait ainsi qu’au gluten du blé. Préférez une crème végétale sans gluten (riz, soja). À la place de la chapelure, utilisez du gomasio (en boutiques bio) : des graines de sésame torréfiées et broyées en poudre avec du sel gris non raffiné. Vous pouvez également utiliser son équivalent préparé à base de noix, d’amandes ou de noisettes.
  • À éviter également : les soupes du commerce toutes faites. Elles contiennent souvent des pommes de terre (légumes à index glycémique élevé et très pauvres en vitamines et minéraux), sont appauvries en vitamines par de longues cuissons et surtout trop salées, voire complétées d’additifs problématiques.

Pour les plus pressés

Une petite poignée d’algues en paillettes (dulse, nori, wakamé) en boutique diététique, une cuillère à soupe de pâte miso ou bien de sauce de soja tamari (pur soja, sans blé) pour saler, un peu de lait de soja ou de riz. Ce fond de placard permet de préparer une soupe aussi vite qu’un thé en sachet. Faites bouillir 2 volumes d’eau pour 1 de lait végétal. Versez dans un bol sur 1 cuillère à soupe d’algues. Additionnez de miso à délayer dans l’eau ou de sauce soja. C’est prêt !

5 recettes de soupes santé

 

Commentaire

Pour donner votre avis, créez un compte ou connectez-vous.

Agenda
06
Oct
Un nouveau livre !
Les leçons d'une vie
13
Oct
Un nouveau livre !
Les 3 émotions qui guérissent
20
Oct
Un nouveau livre !
Mon journal keto
20
Oct
Un nouveau livre !
Le régime keto de A à Z
10
Nov
Un nouveau livre !
Le guide pratique du fumoir