Une carence courante

4 maladies liées à un manque de magnésium

4 maladies liées à un manque de magnésium

La carence en magnésium, fréquente dans la population française, favorise la survenue de beaucoup de maladies. Maladies cardiovasculaires, diabète, dépression fibromyalgie, l’auteure de Soignez-vous avec le magnésium vous dit comment le magnésium peut aider contre ces maladies, avec les doses efficaces.

Les maladies cardiovasculaires

Ce sont les pathologies qui affectent le coeur et les vaisseaux sanguins: angine de poitrine, infarctus, accident vasculaire cérébral (AVC), insuffisance cardiaque. Selon l’OMS, elles constituent la première cause de mortalité dans le monde.  Dans certains pays comme la France ou le Canada, elles sont en recul (deuxième cause de mortalité), mais elles représentent tout de même respectivement 26,4 % et 29 % des décès dans ces deux pays. Parmi elles, l’infarctus et l’AVC sont particulièrement préoccupants :  à eux seuls, ils totalisent plus de 10 % de la mortalité dans notre pays !
La bonne nouvelle c’est que vous pouvez réduire les risques d’avoir une maladie coronarienne, ou de faire un AVC en augmentant vos apports alimentaires en magnésiumC’est la conclusion de l’une des dernières méta-analyses sur le sujet (synthèse de plusieurs études), qui a réuni les données de vastes populations (1 million de personnes) dans le monde entier (USA, Europe, Chine, Japon, Australie).
Selon ses résultats :
  • Pour les maladies coronariennes (infarctus, angine de poitrine, appelées aussi cardiopathies ischémiques) : les personnes ayant les apports alimentaires les plus élevés en magnésium ont 10 % de chances en moins d’avoir une maladie coronarienne par rapport à celles qui ont les apports les plus faibles.
  • Pour les insuffisances cardiaques : une augmentation des apports alimentaires en magnésium de 100 mg permet de diminuer de 22% ses risques d’avoir une insuffisance cardiaque.
Suppléments suggérés en prévention des maladies cardiovasculaires :
 
  • Magnésium : de 350 mg à 500 mg/j
  • Potassium : 1 à 2 g/j, en complément d’une alimentation riche en fruits et légumes
  • EPA et DHA : 500 mg/j
  • Méthylfolate : 0,8 mg/j
  • CoQ10 : de 100 mg à 300 mg/j
 

Le diabète

Depuis 20 ans, le nombre de personnes atteintes de diabète de type 2 a explosé. Mais les patients ne sont pas tous égaux face au diabète : certains sont plus résistants, tandis que d’autres, moins bien lotis au plan génétique, sont les candidats idéaux au diabète de type 2… et ne vont pas tarder à manifester les premiers signes d’insulino-résistance.
 
Nombre d’études montrent que les personnes ayant un déficit en magnésium ont souvent une mauvaise sensibilité à l’insuline (insulino-résistance). Si vous êtes dans cette situation, il est important de veiller à vos apports en magnésium. En effet, il permet de lutter efficacement contre le diabète de type 2, en complément de règles d’hygiène et de diététique. Son action est bénéfique qu’il s’agisse de prévenir ou de freiner l’évolution de la maladie !
Le magnésium améliore la sensibilité des organes à l’insuline, ce qui favorise un meilleur contrôle de la glycémie. Étant nécessaire à l’action de l’insuline au niveau des cellules, un déficit en magnésium entraîne un mauvais fonctionnement des récepteurs à l’insuline et provoque une accumulation du glucose dans le sang, celui-ci ne pouvant pas pénétrer dans les cellules.
Le magnésium réduit aussi l’inflammation liée au diabète, et permet de lutter contre le stress oxydant impliqué dans les dommages causés aux vaisseaux et aux nerfs.
 
En adoptant une alimentation riche en végétaux (fruits, légumes, légumineuses, oléagineux, céréales complètes), vous pouvez considérablement augmenter votre apport en magnésium. Lorsque vous consommez 200 mg de magnésium pour 1000 calories (kcal) ingérées, vous pouvez réduire de 47 % votre risque de diabète par rapport aux personnes qui ne consomment que 100 mg de magnésium pour la même quantité d’énergie.
En parallèle, optez pour un complément alimentaire : prendre 250 mg de magnésium tous les jours pendant 3 mois améliore généralement la sensibilité à l’insuline.
En outre, une étude a révélé que la prise d’un complément alimentaire dosé à 380 mg de magnésium tous les jours pendant 4 mois diminuait la glycémie.
 
Suppléments suggérés en prévention ou pour la prise en charge du diabète de type 2 :
  • Magnésium : 250 à 500 mg/j
  • Vitamine C : 500 mg/j
  • Vitamine E : 400 UI/j
  • EPA et DHA : 2 g/j
  • Il est également intéressant de prendre du zinc (10 à 25 mg/j) et de la vitamine D (1 000 UI à 2 000 UI/j). Consultez un professionnel de santé qui vous conseillera sur la posologie adaptée à votre dosage sanguin.

Lire aussi : 3 régimes qui inversent le diabète

La dépression

La dépression peut suivre un événement douloureux, comme une séparation, la perte d’un être cher, la perte de son travail… Mais de nos jours, c’est de plus en plus le stress chronique qui est en cause : le fameux « burn-out ».
Dans nombre de cas, la dépression s’expliquerait par un déficit en noradrénaline, en dopamine ou en sérotonine, des neurotransmetteurs (ou messagers chimiques du cerveau). D’ailleurs, la plupart des médicaments antidépresseurs ont pour objectif d’augmenter la concentration de ces neurotransmetteurs au niveau du cerveau.
Si vous souffrez de dépression, l’avis d’un médecin est indispensable. Il vous proposera peut-être, un supplément de magnésium, parallèlement aux traitements classiques.
 
Comme l’ont démontré plusieurs études, votre cerveau a de fortes chances d’être déficitaire en magnésium si vous êtes dépressif. Vous ne risquez rien à prendre un supplément de magnésium qui réduit la fatigue, et favorise la synthèse de la dopamine et de la noradrénaline.
Pris par voie orale à la dose de 450 mg pendant 12 semaines, le magnésium serait aussi efficace que certains antidépresseurs comme l’imipramine (Laroxyl) au dosage de 50 mg. Contrairement aux traitements médicamenteux, il présente l’avantage de ne pas entraîner d’effets secondaires aux doses utilisées, sauf pour certaines personnes et sous certaines formes de compléments pour lesquelles il aurait un effet laxatif.
Pour un dépressif, il n’est toutefois pas recommandé de prendre de l’aspartate de magnésium – ingéré en excès, l’aspartate est neurotoxique.
 
Suppléments suggérés en cas de dépression légère :
  • Magnésium : 300 à 450 mg/j
  • Taurine : 300 mg/j
  • 5-hydroxytryptophane : 50 à 100 mg, 3 fois par jour, ou L-tryptophane : 500 à 1000 mg, 3 fois par jour
 

La fibromyalgie

La fibromyalgie est une pathologie qui se caractérise par des douleurs chroniques diffuses dans tout le corps au niveau des muscles, ainsi qu’une grande fatigue. Elle est reconnue par l’OMS depuis 1992.
 
Les études ont démontré que les personnes souffrant de fibromyalgie ont moins de magnésium que celles en bonne santé ; les symptômes de la maladie sont d’autant plus marqués que la carence est importante. Dans une expérience, des chercheurs ont donné du citrate de magnésium (300 mg/j) avec ou sans un médicament (amitriptyline, 10 mg/j), à des fibromyalgiques. La prise de magnésium a entraîné une diminution des symptômes et une amélioration de l’humeur. Le traitement associant magnésium et médicament a été un peu plus efficace.
 
Supplémentation suggérée contre la fibromyalgie :
  • Magnésium (citrate) : 300 mg/j
  • Vitamine D3 (si déficit) : 1 000 UI/j, ou selon l’ampleur de la carence
 
Pour en savoir plus, lire Fibromyalgie
 
Nous venons de voir 4 bienfaits du magnésium pour notre santé mais sachez qu’il est utile aussi contre l’hypertension artérielle, l’asthme, le stress, l’insomnie, les migraines et l’hyperactivité de l’enfant (TDAH), entre autres.
Vous trouverez ces maladies et bien d’autres dans Soignez-vous avec le magnésium qui propose aussi un test pour savoir si vous êtes carencé, un programme alimentaire complet et les formes de magnésium et les doses à privilégier selon votre état de santé.
 
 
Commentaire

Pour donner votre avis, créez un compte ou connectez-vous.