Thyroïde : 5 conseils antifatigue

Malgré le traitement, il arrive que la fatigue de l’hypothyroïdie soit toujours présente. Voici 5 gestes pour booster son énergie.

1/6
1
Prendre ses médicaments

La plupart des gens répondent bien à leur traitement thyroïdien à base d'hormone T4 seule. Malgré tout il arrive que certaines personnes ressentent encore des symptômes d’hypothyroïdie, la fatigue en premier lieu. Dans ces cas-là votre médecin peut être amené à vous prescrire un mélange de T3 et de T4. Un traitement plus efficace selon le Dr Claeys, auteur d’En finir avec l’hypothyroïdie, même s’il n’est pas d’usage courant.

1. Prendre ses médicaments

La plupart des gens répondent bien à leur traitement thyroïdien à base d'hormone T4 seule. Malgré tout il arrive que certaines personnes ressentent encore des symptômes d’hypothyroïdie, la fatigue en premier lieu. Dans ces cas-là votre médecin peut être amené à vous prescrire un mélange de T3 et de T4. Un traitement plus efficace selon le Dr Claeys, auteur d’En finir avec l’hypothyroïdie, même s’il n’est pas d’usage courant.

2. Manger équilibré

Avoir une alimentation riche en légumes, en fruits, en céréales complètes et aliments protéiques de bonne qualité (viande maigre, poissons, œufs ou mélange céréales-légumineuses pour les végétariens) et pauvre en sucres et en aliments à index glycémique élevé aide à retrouver la forme. Le soir, mieux vaut éviter de manger trop riche et juste avant de se coucher.

3. Limiter, voire stopper café, alcool et cigarette

Si la caféine aide à se réveiller ou à se stimuler à court terme, elle est contreproductive contre la fatigue à long terme. Alcool et caféine nuisent tous deux à un sommeil réparateur. Ne consommez pas plus d’une boisson caféinée ou deux par jour, et buvez-la avant midi. Si vous buvez un peu d’alcool le soir, ne prenez pas plus d’un verre et ce, le plus tôt possible. Autre stimulant nocif pour la fatigue à long terme : la nicotine. Les personnes qui ont arrêté de fumer rapportent toutes un niveau d’énergie et un meilleur sommeil, une fois les symptômes du sevrage passés.

4. Bouger plus

Vous pensez peut-être que vous n’avez plus assez d’énergie pour faire de l’exercice mais augmenter son activité physique, de manière très progressive, vous aidera à terme à diminuer votre fatigue, à augmenter vos niveaux d’énergie et à mieux dormir la nuit. Avoir une activité physique correspondant aux recommandations officielles, soit 30 minutes quotidiennes d’un exercice physique (marche, natation, course…) suffisamment soutenu pour être a minima légèrement essoufflé ou commencer à transpirer, suffit. Mieux vaut ne pas programmer cette activité physique trop tard dans la journée en revanche pour ne pas pénaliser le sommeil.

5. Améliorer son sommeil

Dormir suffisamment – soit 7 à 9 h par nuit pour la majorité des gens – permet de combattre la fatigue diurne liée à l’hypothyroïdie. Une chambre fraîche, sombre et sans bruit est nécessaire. Avoir des heures de coucher et lever régulières est important également, y compris le week-end et pendant les vacances. Si malgré ces mesures, vous avez l’impression de ne pas avoir un sommeil réparateur, parlez-en à votre médecin afin de déterminer si vous ne souffrez pas de troubles comme l’apnée du sommeil. Un manque de mélatonine peut aussi affecter le sommeil. Pour savoir si c'est le cas pour vous, faites le test.


 

Commentaire

Pour donner votre avis, créez un compte ou connectez-vous.

Par Armand Cygnac | le mercredi 22 juin 2022
Merci pour ces conseils,

Merci pour ces conseils, assurez-vous également de boire suffisamment de café et d'au moins 1,5 litres d'eau par jour pour éviter la fatigue de l'hypothyroïdie. Car le café stimule le métabolisme et l'eau permet une meilleure absorption des nutriments. En effet, la fatigue de l'hypothyroïdie est souvent due à une mauvaise absorption des nutriments. Aussi, il y a des machines à café qui aident à faire le meilleur café sur CasaLuca.