Equilibre

7 fruits incontournables

S'il n'y a que de bonnes raisons de manger des légumes et des fruits, certains végétaux sont plus bénéfiques que d'autres pour notre organisme. Zoom sur 7 fruits particulièrement bons pour la santé.

1/7
1
Le pamplemousse

Comme les autres agrumes, le pamplemousse présente une densité nutritionnelle importante pour  une densité calorique minimale. Autre bon point : son index glycémique est bas.
Mais ce qui est intéressant dans le pamplemousse et son cousin le pomelo, c’est qu’il renferme du limonène, un composé des agrumes qui supprime le processus cancéreux dans de nombreux modèles expérimentaux. Le pamplemousse à chair rose contient aussi du lycopène, un caroténoïde connu pour ses effets bénéfiques contre le cancer de la prostate.

Le pamplemousse

Comme les autres agrumes, le pamplemousse présente une densité nutritionnelle importante pour  une densité calorique minimale. Autre bon point : son index glycémique est bas.
Mais ce qui est intéressant dans le pamplemousse et son cousin le pomelo, c’est qu’il renferme du limonène, un composé des agrumes qui supprime le processus cancéreux dans de nombreux modèles expérimentaux. Le pamplemousse à chair rose contient aussi du lycopène, un caroténoïde connu pour ses effets bénéfiques contre le cancer de la prostate.

Pamplemousse et médicaments : attention cocktail (d)étonnant
Une substance présente dans le pamplemousse diminue le taux d’une enzyme présente dans les parois de l’intestin grêle et qui joue un rôle important dans l’assimilation des médicaments. Résultat : les médicaments peuvent se retrouver en plus grande quantité que prévue dans le sang, avec un risque de surdose et d’effets indésirables. Cet « effet pamplemousse » a été observé sur plus de 30 médicaments largement prescrits comme des antihypertenseurs ou des statines.

La grenade

Le jus de grenade renferme de nombreux composés antioxydants qui agissent en synergie entre eux. Son effet antioxydant serait même supérieur à celui du vin rouge et du thé vert (pourtant des références dans ce domaine).
Boire du jus de grenade tous les jours pendant deux semaines, permettrait ainsi d’augmenter significativement l’activité antioxydante du sang et de protéger les graisses du sang de l’oxydation.
Le jus de grenade pourrait également retarder la croissance des cellules cancéreuses de la prostate, du côlon et du sein.

Le kiwi

Le kiwi est-il le fruit le plus riche en vitamine C ? Non, mais il n’en est pas loin… Il contient en moyenne entre 70 et 110 mg de vitamine C pour 100 g de fruit.
Anticancer ? Peut-être. Le professeur Xu Houen (Faculté de médecine de Beijing, Chine) a montré que le jus de kiwi réduit les atteintes chromosomiques chez la souris. Des études chez l’homme sont en cours.
Le kiwi, consommé quotidiennement, possède un potentiel cardioprotecteur.
Mais les vertus du kiwi ne s’arrêtent pas à son excellent score antioxydant.
Il possède en effet une forte densité nutritionnelle, une charge nettement basique, une très bonne teneur en potassium, ainsi qu’une quantité impressionnante de fibres. Le kiwi est donc le fruit exotique à ne pas manquer et à inclure régulièrement dans vos assiettes.

L’abricot

Parfumé, juteux et rafraîchissant, l’abricot est l’un des fruits les plus riches en bêta-carotène, un précurseur de la vitamine A et un antioxydant essentiel contre les troubles de la vision. C’est lorsqu’il est mûr à point que sa teneur en bêta-carotène (ou provitamine A) est la plus importante. Plus, la couleur de l’abricot est intense, plus la teneur en bêta-carotène est élevée.
Cette teneur varie en général entre 1,5 et 3 mg aux 100 g (2 abricots apportant ainsi près de 50 % des apports conseillés en bêta-carotène pour l’adulte).  Le bêta-carotène est un antioxydant puissant. Il permet à l’organisme de lutter contre les dommages des radicaux libres sur la peau et de freiner l’oxydation des mauvaises graisses, impliquées dans les maladies cardiovasculaires.
À noter : la grossesse, la prise de pilule contraceptive, l’usage du tabac augmentent le besoin de vitamine A et de provitamine A. Dans tous ces cas, la consommation d’abricot s’avère particulièrement utile.
Avec une teneur globale de plus de 600 mg aux 100 g, l’abricot fait partie des fruits riches en minéraux. Cette teneur en minéraux fait de l’abricot (frais ou séché) un des fruits les plus adaptés aux besoins des sportifs. Il contribue ainsi à la recharge minérale avant la compétition (recharge d’autant plus nécessaire que l’effort est intense, prolongé et qu’il fait chaud) ; il s’intègre utilement à la ration de récupération (qui doit être riche en potassium, pour permettre une bonne élimination des toxines de fatigue).
L’abricot est aussi une bonne source de fibres. Son « moelleux », très spécifique, provenant de fibres constituées pour moitié de pectines – des fibres solubles qui ont des propriétés gélifiantes – et pour moitié d’hémicelluloses – des fibres qui favorisent le transit intestinal et l’excrétion des déchets.

La fraise

Comme tous les fruits, les fraises apportent des antioxydants qui réduisent les dommages infligés par les radicaux libres à l’ADN. Mais les fraises font plus : elles inhibent fortement la formation de composés cancérigènes appelés nitrosamines qui peuvent se former dans le tube digestif lorsqu’on ingère des nitrites ou nitrates et des protéines (amines). Les nitrosamines, apportées en particulier par les charcuteries, sont accusées de provoquer des cancers digestifs. Les fraises inhibent jusqu’à 70 % la formation de ces agents cancérigènes.
La fraise présente aussi une très faible densité calorique et une densité nutritionnelle très acceptable. Son  index glycémique est légèrement supérieur à celui des agrumes.

Le raisin

Le raisin (et le vin) est riche en antioxydants.  L’antioxydant le plus étudié et le plus puissant du raisin est le resvératrol. La richesse du raisin en resvératrol en fait d’ailleurs un allié de choix pour lutter contre le vieillissement. Cet antioxydant pourrait en effet, tout comme la restriction calorique, aider à vivre plus longtemps.
Boire tous les jours 100 ml de jus de raisin réduit les concentrations dans le sang d’un marqueur de l’inflammation associé aux maladies cardiovasculaires.
Plusieurs études ont évalué les effets anticancer du raisin. Les extraits de peau de raisin seraient très efficaces pour inhiber la croissance de certaines cellules cancéreuses.

Le pruneau

Avec un indice ORAC de 5770 et un indice FRAP de 2,9, c’est l’un des fruits les plus antioxydants.
Ses propriétés laxatives sont depuis longtemps sous les feux de la rampe et on sait aujourd’hui que c’est grâce à sa richesse en fibres (solubles et insolubles à part égale). Ce fruit renferme aussi des quantités élevées de sorbitol (6 à 10 g pour 100 g), un sucre-alcool qui n’est que partiellement absorbé, entraînant une stimulation des mouvements des intestins.
La forte teneur en fibres du pruneau en fait aussi un bon candidat pour préserver la santé du système cardiovasculaire.

Commentaire

Pour donner votre avis, créez un compte ou connectez-vous.

Agenda
06
Oct
Un nouveau livre !
Les leçons d'une vie
13
Oct
Un nouveau livre !
Les 3 émotions qui guérissent
20
Oct
Un nouveau livre !
Mon journal keto
20
Oct
Un nouveau livre !
Le régime keto de A à Z
10
Nov
Un nouveau livre !
Le guide pratique du fumoir