Santé naturelle

Qu'est-ce que la mélatonine ?

Qu'est-ce que la mélatonine ?

Dans Indispensable mélatonine, Brigitte Karleskind détaille les multiples bienfaits de cette hormone, explique comment améliorer sa sécrétion et dans quel cas se supplémenter. Mais comment est sécrétée la mélatonine ? Quel est son rôle principal ?

Produite naturellement dans notre organisme et transportée dans l’ensemble du corps par le sang, la mélatonine exerce des activités multiples partout dans l’organisme. Elle protège aussi  ’intégrité des cellules grâce à son puissant pouvoir antioxydant. Son effet prépondérant reste la synchronisation du cycle veille/sommeil et la régulation des rythmes de nombreuses fonctions biologiques de l’organisme.

Où est fabriquée la mélatonine ?

Chez l’homme, la mélatonine est produite principalement par la glande pinéale, une structure de la taille d’un petit pois située à la base du cerveau. Sa découverte est relativement récente puisqu’elle remonte à 1958. Sa synthèse est contrôlée à la fois par l’horloge circadienne interne (située dans une région du cerveau appelée « noyaux suprachiasmatiques ») et par la lumière de l’environnement.
L’une des caractéristiques de cette petite molécule dérivée du tryptophane est que sa synthèse se produit la nuit, indépendamment des activités. C’est pour cette raison qu’elle est souvent décrite comme l’hormone de l’obscurité (on parle de molécule « chronobiotique »).
La mélatonine synthétisée par la glande pinéale est sécrétée dans le sang et ainsi transportée vers l’ensemble des organes. Comme elle traverse facilement les membranes cellulaires, elle se retrouve présente dans l’ensemble des cellules du corps.
La mélatonine est également sécrétée dans le système gastro-intestinal à des taux beaucoup plus élevés que dans la glande pinéale. Il y a dix à cent fois plus de mélatonine dans le système gastro-intestinal que dans le sang et au moins quatre cents fois plus que dans la glande pinéale. Elle n’est pas redistribuée dans la circulation sanguine et reste où elle a été sécrétée, ce qui explique qu’elle joue un rôle important dans la santé du système gastro-intestinal.
La mélatonine est, enfin, produite dans l’œil et reste dans les cellules de la rétine.

L’hormone de la nuit

Le rôle principal de la mélatonine est de renseigner l’organisme sur la position de l’alternance jour/nuit afin de le mettre en phase avec l’environnement. Parce que sa sécrétion démarre à la tombée de la nuit et s’arrête au lever du jour, la mélatonine constitue un signal biologique pour diverses fonctions dépendantes de la durée du jour (et donc de la saisonnalité) comme le sommeil. Par la durée et l’amplitude de sa sécrétion, elle détermine un calendrier interne qui régule les rythmes journaliers et saisonniers des grandes fonctions physiologiques, assurant l’homéostasie, la reproduction et la survie.

Chaque jour, elle définit « la nuit biologique » et renforce le moment et l’intensité d’événements liés à la nuit, comme le sommeil ou la baisse nocturne de la température. Chez les animaux, la mélatonine règle le comportement par rapport aux saisons : migrations, hibernation, reproduction… Et l’homme a conservé quelques fonctions saisonnières comme les changements d’humeur ou le succès de la fécondation qui pourraient être synchronisées par la mélatonine. Chez les femmes (qui ont d’ailleurs une glande pinéale plus grosse que  celle des hommes), elle règle aussi les cycles menstruels.

Pour que le sommeil s’installe, le cerveau doit éteindre un à un les centres de l’éveil et activer dans le même temps les centres du sommeil. Il le fait grâce à une horloge interne rythmée par l’alternance jour/nuit. À l’arrivée de l’obscurité, la mélatonine est sécrétée et règle notre horloge interne sur la position sommeil. Au matin, la mélatonine reflue et l’hor¬loge se place en position éveil. Si les rouages de l’horloge viennent à se gripper ou à s’accélérer, l’insomnie apparaît.

En résumé

  • La mélatonine détermine les rythmes journaliers et saisonniers des grandes fonctions biologiques de notre corps.
  • À l’arrivée de l’obscurité, elle règle notre horloge interne en position sommeil et, lorsque le jour se lève, en position éveil.
  • La perturbation des rythmes biologiques accompagnée de celle de la sécrétion de mélatonine est source, notamment, de troubles du sommeil.
Commentaire

Pour donner votre avis, créez un compte ou connectez-vous.

Agenda