Interview

S. Séhel : « Bien courir ça s'apprend »

S. Séhel : « Bien courir ça s'apprend »

Bien courir revient à utiliser au mieux les caractéristiques biomécaniques du corps. Une technique le permet : la foulée médio-pied, celle utilisée par la plupart des grands champions. Entretien avec Solarberg Séhel, l’auteur de Courir léger, un guide pratique pour adopter cette foulée.

Pourquoi avez-vous écrit Courir léger ?

Pour m'être longuement intéressé à la bibliographie existante sur le sujet de la technique en course à pied, je n'ai jamais retrouvé dans aucun ouvrage une analyse technique complète et pratique de la foulée correspondant à la manière dont  les meilleurs coureurs d'endurance la pratiquent, que ce soit en trail, triathlon ou course sur route.
Il existe un très grand nombre d'ouvrages qui détaillent parfaitement les méthodes d'entraînement. Ce n'est pas la même chose que d'expliquer aux coureurs à pied que courir n'est pas une activité aussi innée et simple qu'on pourrait le croire si on désire tirer au mieux parti des caractéristiques biomécaniques de l'être humain. Il existe même énormément d'idées préconçues sur le sujet, qui ont tendance à limiter le potentiel de beaucoup de coureurs. Ce livre cherche donc à faire tomber ces idées reçues, à démontrer au coureur comment il a le choix d'adopter une gestuelle plutôt qu'une autre et les conséquences de ce choix sur sa performance, sa santé et aussi beaucoup sur son plaisir de courir.
Les conseils que je prodigue ont été déjà mis en pratique par un grand nombre de coureurs. Le livre a pour vocation de permettre à encore plus de coureurs de bénéficier de ces conseils.

Quel est son lien avec votre précédent ouvrage Le guide du crawl moderne ?

J'en vois au moins trois :

  • Dans ces deux ouvrages, le lecteur retrouvera une approche simple, pratique et empirique pour lui permettra, à peine le livre refermé, de tout de suite progresser.
  • Ces deux livres contiennent des informations qu'on ne retrouve pas sous cette forme dans d'autres ouvrages. Leur particularité vient en particulier du fait que tous les conseils que je donne dans ces livres je les ai moi-même testés et appliqués, ainsi que d'autres athlètes, exactement comme un livre de recettes déjà moult fois testées par plusieurs chefs après des années d'expérience. C'est ce qui rend ces ouvrages tout de suite pratiques et gratifiants pour leurs lecteurs.
  • Le troisième lien est la recherche du plaisir dans la pratique sportive. Le guide du crawl a pour vocation d'aider le nageur à adopter un style qui augmentera son plaisir de nager, avec plus de glisse, moins de tensions, plus de relâchement. C'est exactement la même chose pour Courir léger.

Quels bénéfices peuvent en tirer les lecteurs ?

En premier lieu, grâce au livre, le lecteur comprendra mieux le fonctionnement de son corps lorsqu'il court. Cela peut paraître élémentaire mais la plupart des coureurs n'ont pas la moindre idée du rôle que jouent par exemple les pieds ou leurs muscles fessiers en course à pied. Même chose pour leurs bras. Pour ne citer qu'un exemple : si le coureur comprend qu'il existe un lien direct entre le mouvement de son bras et le mouvement de son bassin et indirectement de son pied, cela va l'aider à adopter une meilleure posture en courant.

Cette meilleure posture et une meilleure gestuelle créeront pour le coureur ce que j'appelle, des cercles biomécaniques vertueux. Son ressenti sera meilleur, ses entraînements seront moins traumatisants, son risque de blessures sera très probablement réduit. Même sa silhouette s'en ressentira car c'est une foulée qui implique bien sûr les jambes mais également aussi beaucoup le haut du corps et la ceinture abdominale, là où pour schématiser une foulée intuitive sur les talons vous fera au mieux de grosses cuisses et des gros mollets.
Mais ce n'est en rien une foulée magique ! Et ce n'est pas pour rien que la plupart des éléments que je donne dans ce livre sont appliqués par énormément d'excellents champions actuels ou passés. C'est juste la foulée pour laquelle notre corps est conçu après des millions d'années d'évolution depuis l'apparition des hominidés sur la surface terrestre. Nos pieds, forts de leur 26 os, 16 articulations, plus d'une centaine de ligaments et de 20 muscles ne sont pas faits pour être bloqués dans des chaussures rigides et lourdes. Leur plasticité remarquable est là pour s'adapter à tous les terrains tout en permettant aux coureurs de garder un parfait équilibre. Notre tronc qui est directement connecté à notre bassin et s'organise autour de notre colonne vertébrale à la forme si particulière est conçu pour nous aider à courir, pour soulager nos jambes, qui pourvues de propriétés élastiques si exceptionnelles nous permettent de courir longtemps avec un moindre effort. Et je cite d'autres exemples de ce type dans le livre.
Mais pour tirer parti de tout cela, encore faut-il que le coureur puisse appliquer certaines « bonnes pratiques » en termes de gestuelle et c'est exactement ce qu'explique le livre.
Le bénéfice final, comme j'ai pu le constater auprès d'un grand nombre de lecteurs qui ont appliqué mes conseils, sera de prendre plus de plaisir à courir, quel que soit son niveau de course.
 

Commentaire

Pour donner votre avis, créez un compte ou connectez-vous.

Agenda
21
Mai
28
Mai
Un nouveau livre !
SOS Ménopause