4 fausses vérités qui nuisent gravement à votre santé

4 fausses vérités qui nuisent gravement à votre santé

Dans Santé, mensonges et (toujours) propagande, Jérémy Anso dénonce les recommandations nutritionnelles et médicales devenues des vérités premières alors qu’elles ne reposent sur aucune base scientifique solide. En voici 4 exemples.

« Il faut boire du lait pour avoir des os solides »

Faux. À la lumière des études scientifiques on se rend compte pourtant que non, les produits laitiers n’ont pas de pouvoir miraculeux contre les fractures. Ils sont une catégorie d’aliments comme une autre : on peut en consommer (modérément) pour leur intérêt culinaire et accessoirement pour les quelques intérêts nutritionnels que l’on pourra leur trouver. Mais on peut aussi s’en passer…
 
Pour en savoir plus, lire Lait, mensonges et propagande
 

« Pour maigrir, il faut manger moins gras »

Faux. Aucune preuve sérieuse ne montre qu’il y aurait des bienfaits à manger moins de graisses, même saturées. Et pire, en remplaçant les graisses de leurs produits par des glucides de mauvaise qualité, raffinés, transformés, vite digérés, ou une soupe d’épaississants, d’amidons et de sucres, les industriels ont pu favoriser en partie le surpoids.
 
 

« Après 50 ans, un homme doit faire doser son PSA contre le cancer de la prostate »

Ce ne devrait pas être systématique. On s’est mis dès 1990 à détecter des cancers de la prostate localisés, latents, peu évolutifs, dont beaucoup ne nécessitaient aucun traitement. Et nous voici au cœur du problème posé par le dépistage de masse : le surdiagnostic qui induit un surtraitement. En clair : plus on cherche et plus on trouve et on trouve dans le lot des cancers qui n’auraient peut-être jamais fait parler d’eux si on ne les avait pas cherchés. Et la qualité de vie de beaucoup d’hommes pâtit, pour rien, des effets secondaires des traitements : impuissance, problèmes urinaires…
 
Pour en savoir plus, lire Touche pas à ma prostate
 

« Si vous êtes diabétique, les glucides doivent représenter 50 à 55% de vos apports caloriques quotidiens »

Faux. Ces recommandations ont globalement échoué à rendre les diabétiques en meilleure santé, sans même parler d’inverser leur maladie. Seuls 10 % des diabétiques ne prennent pas de médicaments. Aujourd'hui il existe des preuves scientifiques montrant à l'inverse que réduire drastiquement les glucides permet dans certains cas d'obtenir une rémission du diabète. Et un régime hypocalorique draconien de quelques semaines seulement aussi.

Commentaire

Pour donner votre avis, créez un compte ou connectez-vous.