Comment j'ai vaincu l'arthrose

J’avais 40 ans, une belle carrière, un magnifique appartement, un amoureux, des amis, une famille aimante et une forme athlétique. Ma vie était un enchantement jusqu’à ce que tout bascule : je ne peux plus marcher.
Le verdict tombe : j’ai de l’arthrose carabinée dans les genoux. Rien d’extraordinaire penserez-vous, 10 millions de personnes en France souffrent de cette maladie irréversible et évolutive. Sauf que je décide de lui résister.
Un an plus tard, après avoir essayé tout ce qui pourrait me soulager et surtout après avoir changé d’alimentation, je suis guérie.

Par Laura Azenard

Vos légumes frais ? surgelés ? en conserve ?

Simplifiez-vous la vie. N’imprimez pas de listes d’aliments alcalins, antiinflammatoires, détoxinants, hypotoxiques à consommer. Si la moitié de votre bol alimentaire est composé de légumes, vous réglez déjà beaucoup de problèmes. Tous les légumes sont bons du moment qu’ils soient de qualité et de saison. Mais selon la façon dont ils sont cueillis ou stockés, […]

Simplifiez-vous la vie. N’imprimez pas de listes d’aliments alcalins, antiinflammatoires, détoxinants, hypotoxiques à consommer. Si la moitié de votre bol alimentaire est composé de légumes, vous réglez déjà beaucoup de problèmes. Tous les légumes sont bons du moment qu’ils soient de qualité et de saison. Mais selon la façon dont ils sont cueillis ou stockés, leurs apports varient.

Les légumes « frais » vous assurent de bénéficier de toutes leurs vitamines et notamment de la vitamine C et de la vitamine B9 qui s’oxydent le plus vite. Mais le vrai « frais », c’est lorsque vos légumes ont été cueillis puis cuisinés quelques heures après. Au bout d’une semaine de stockage au réfrigérateur, il ne reste plus grand-chose. Les légumes achetés chez votre primeur ou votre supermarché ont voyagé, puis ont été stockés plusieurs jours voire plusieurs semaines avant d’être commercialisés. Les brocolis par exemple perdent entre 13 % et 48 % de vitamine C selon les années de récolte après 21 jours à 4 °C.

Les légumes bio vous permettent de diminuer les résidus de pesticides de votre assiette. Un rapport de l’ONG Générations Futures, élaboré à partir de données officielles fournies par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), certifie que 41 % des légumes non bio contiennent des pesticides*. Parmi les 33 légumes étudiés, le plus concentré en traces de pesticides est le céleri-branche (84 %), suivent les herbes fraîches (74 %) et l’endive (73 %). À l’inverse, le chou-fleur (7 %), la betterave (4 %), l’asperge (3 %) contiennent bien moins de résidus. Certains légumes dépassent le seuil maximal de résidus autorisés, comme le céleri-rave et les navets.

Les légumes surgelés peuvent être de meilleure qualité que ceux qui ont trainé et que vous préparez si leur fabrication s’est faite dans de bonnes conditions. La vitamine C reste généralement stable à des températures inférieures à -20 °C. Seules les vitamines B chutent, jusqu’à 20 % pour la vitamine B1 après 12 mois passés dans un congélateur à -18 °C. En revanche, la congélation rend les antioxydants plus biodisponibles à condition qu’elle n’excède pas 2 mois. Après 12 mois, les pertes varient de 5 à 20 % jusqu’à 60 % pour les caroténoïdes des carottes, sauf si elles ont été auparavant blanchies. Le blanchiment, le fait de plonger les légumes dans de l’eau bouillante, entraîne une chute de vitamines C et B1. Le blanchiment à la vapeur ou le blanchiment ultra-rapide ou « à sec » par micro-ondes, comme les techniques d’épluchage à la vapeur, limitent les pertes. Ne laissez pas vos légumes plus de 4 heures à température ambiante après les avoir sortis du congélateur. Une cuisson immédiate occasionne moins de pertes de vitamines.

Les légumes en conserve, en plus d’avoir une teneur très élevée en sel, ont perdu jusqu’à 90 % des vitamine C et B selon les légumes. L’appertisation, le fait de chauffer les légumes pendant plusieurs minutes à des températures de 120-130 °C pour éliminer l’ensemble des germes potentiellement nocifs pour l’homme, est le traitement le plus destructeur. A éviter.

*https://www.generations-futures.fr/wp-content/uploads/2019/06/residus-20...

Pour aller plus loin : Bio ou pas Bio ?

Lire la suite du billet

à propos de l'auteur

Laura Azenard est cadre dirigeante dans une grande entreprise. Grâce à sa ténacité, aujourd’hui elle marche, cours, danse, nage et a retrouvé la joie de vivre. Elle a mis en place une activité de coach en santé et nutrition et accompagne maintenant ceux qui souffrent d’arthrose vers la guérison.

Lire aussi
  • Publié le 16/03/2021
    Protéinez-vous !
    Le nom « protéine » vient du mot grec « protos » qui signifie « premier – essentiel », tant leurs rôles sont...
  • Publié le 16/03/2021
    Etes-vous déprimé ?
    La crise sanitaire et le manque de luminosité affaiblissent le moral de beaucoup d’entre nous. Être triste lorsque...
  • Publié le 16/03/2021
    Petits pains cétogènes
    Les petits déjeuners glucidiques à la française vous invitent à fabriquer de l’insuline dès le matin et de l’insuline...
  • Publié le 16/03/2021
    Test – comment va votre intestin ?
    La muqueuse de votre intestin forme une barrière qui protège le milieu intérieur de votre organisme (le sang, les...
  • Publié le 16/03/2021
    Calmez vos fringales
    Vous avez des envies irrésistibles de dévorer tout ce qui vous tombe sous la main, des aliments sucrés comme des...
  • Publié le 16/03/2021
    Le jeûne intermittent
    Bien que les bienfaits du jeûne soient aujourd’hui avérés, il reste pour beaucoup une expérience difficilement...
  • Publié le 16/03/2021
    Renforcez votre système immunitaire
    Il est bon de tout temps et plus encore à l’arrivée du froid de renforcer votre système immunitaire. Il est votre...
  • Publié le 16/03/2021
    Bio ou pas Bio ?
    Légalement, un produit dit « bio » est issu d’un mode de culture (pour les céréales et végétaux) ou d’élevage (pour...
  • Publié le 14/04/2016
    L’équilibre acido-basique
    Hippocrate le disait déjà il y a plus de 4 siècles, notre santé dépend de notre équilibre acido-basique. Notre...
  • Publié le 05/04/2016
    Le chocolat ami ou ennemi ?
    Hummm ce chocolat qui nous fait perdre la raison. Nous en mangeons en moyenne 7 kilos par an. Et à chaque bouchée,...