Blog de Julien Venesson
Par Julien Venesson

Le gluten est bien impliqué dans l’autisme

Depuis longtemps le régime sans gluten est promu dans les milieux alternatifs pour améliorer le traitement de l’autisme. Récemment des chercheurs suédois ont lancé une vaste étude dans le but de déterminer si les enfants autistes sont plus fréquemment intolérants au gluten ou non. Leur étude a...

Depuis longtemps le régime sans gluten est promu dans les milieux alternatifs pour améliorer le traitement de l’autisme. Récemment des chercheurs suédois ont lancé une vaste étude dans le but de déterminer si les enfants autistes sont plus fréquemment intolérants au gluten ou non.

Leur étude a porté sur plus de 15 000 enfants. L’intolérance au gluten a été recherchée par prise de sang. Les résultats montrent que les enfants autistes sont en moyenne 3 fois plus sujets à l’intolérance au gluten ! Mais ils sont surtout touchés par l’intolérance au gluten sous sa forme asymptomatique ou latente (1).

Dans l’intolérance au gluten latente ou asymptomatique, les enfants présentent peu ou pas de symptômes digestifs et si on leur fait une biopsie (l’examen standard pour diagnostiquer une intolérance au gluten en France) alors le résultat s’affiche comme normal. En fait il n’en est rien car l’organisme produit déjà des anticorps face au gluten, typiques de la maladie coeliaque mais qu’on ne peut voir que par une prise de sang spécifique. Les symptômes digestifs apparaissent mais parfois au bout de plusieurs dizaines d’années, laissant les enfants malades et sans traitement pendant tout ce temps.

Le régime sans gluten et sans produits laitiers inutile dans l’autisme ?

Dans un rapport rendu public en avril 2009 par l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) et intitulé Efficacité et innocuité des régimes sans gluten et sans caséine proposés à des enfants présentant des troubles envahissants du développement (autisme et syndromes apparentés), l’agence déconseillait le régime sans gluten et sans lait aux enfants autistes. Bien entendu le fait que le comité d’experts ayant travaillé sur cette question ait été piloté par le Pr Jean-Louis Bresson, qui a été le président de la mission scientifique de Syndifrais, une organisation professionnelle qui regroupe les industriels des secteurs privés et fabricants des yaourts et laits fermentés, des fromages frais, des desserts lactés frais ainsi que des crèmes fraîches n’a absolument aucun rapport avec la conclusion !

A côté de ça, une récente analyse de la littérature médicale dirigée par un groupe de chercheurs anglais et norvégiens a conclu que le régime sans gluten et sans caséine pouvait être efficace chez un certain nombre d’enfants bien qu’on n’en connaisse pas la raison (2). Les recherches montrent en effet une perméabilité intestinale augmentée chez les enfants autistes, ce qui a poussé fort logiquement de nombreux chercheurs et parents à mettre en place un régime sans blé ni produits laitiers c’est-à-dire sans gluten ni caséine. Les recherches montrent souvent (mais pas toujours) une amélioration de nombreux symptômes même si une rémission totale semble exclue (3).

Pour en savoir plus sur l’autisme, les prises de sang et le gluten :

livre-stt

Référence : (1) Ludvigsson JF, Reichenberg A, Hultman CM, Murray JA. A Nationwide Study of the Association Between Celiac Disease and the Risk of Autistic Spectrum Disorders. JAMA Psychiatry. 2013;70(11):1224-1230.

(2) Whiteley P, Shattock P, Knivsberg AM, Seim A, Reichelt KL, Todd L, Carr K, Hooper M. Gluten- and casein-free dietary intervention for autism spectrum conditions. Front Hum Neurosci. 2012;6:344.

(3) Christison GW, Ivany K. Elimination diets in autism spectrum disorders: any wheat amidst the chaff? J Dev Behav Pediatr. 2006 Apr;27(2 Suppl):S162-71. 

Article en PDF

Lire la suite du billet

à propos de l'auteur
Lire aussi