Par

Gluten : liste des médecins qui cachent leurs intérêts

Quand on s’intéresse à la question des effets du gluten sur la santé et qu’on cherche à se renseigner sur internet, on découvre que de nombreux articles sont contradictoires. Comment l’expliquer ? Des conflits d’intérêts masqués volontairement De nombreux articles sur le glut...

Quand on s’intéresse à la question des effets du gluten sur la santé et qu’on cherche à se renseigner sur internet, on découvre que de nombreux articles sont contradictoires. Comment l’expliquer ?

Des conflits d’intérêts masqués volontairement

De nombreux articles sur le gluten sont écrits par des médecins ou des diététiciens sur internet. Ce sont donc, à priori, les articles les plus fiables. Le problème c’est que la plupart de ces médecins ont des conflits d’intérêt, c’est-à-dire qu’ils ont un intérêt financier ou personnel à déconseiller une alimentation sans gluten.

La déclaration des conflits d’intérêts est pourtant une obligation légale. Comme le rappelle Jérémy Anso, du blog « dur-a-avaler« , le code de la santé publique, article L-4114-13 dispose :

« Les membres des professions médicales qui ont des liens avec des entreprises et établissements produisant ou exploitant des produits de santé ou des organismes de conseil intervenant sur ces produits sont tenus de les faire connaître au public lorsqu’ils s’expriment lors d’une manifestation publique ou dans la presse écrite ou audiovisuelle sur de tels produits. »

S’agit-il d’un oubli malencontreux ? Pour y remédier, j’ai dressé la liste des médecins qui n’ont pas dévoilé leurs intérêts dans leurs articles. Je mettrais cette liste à jour régulièrement (en espérant avoir le temps).

Liste des médecins qui cachent leurs conflits d’intérêt sur le gluten

  • Dr Jean-Michel Lecerf

Dans TGV Magazine de décembre 2013, interrogé sur la vogue des régimes sans gluten, le Dr Lecerf déclare : « Plus le régime est farfelu, plus il semble séduire. Rien de tout cela n’est fondé scientifiquement, évidemment. Il peut y avoir un effet placebo qui fait que les gens vont mieux parce qu’ils sont persuadés d’aller mieux. Mais cela s’arrête là. L’être humain est omnivore, il est fait pour manger de tout. Se priver de certains aliments n’a pas de sens. C’est se compliquer la vie pour rien. »

Le point de vue du Dr Jean-Michel Lecerf est assez compréhensible quand on sait qu’il est président de l’Association Pain Qualité Santé, une association de lobbying financée par la filière céréalière. Le Dr Lecerf fait aussi la promotion des margarines industrielles,  il collabore avec le CERIN pour promouvoir les laitages, un organisme appartenant à l’industrie du lait et il fait la promotion des charcuteries industrielles, notamment en étant directeur scientifique du Centre d’Information des Charcuteries-produits Traiteur, une association d’industriels. Il a également des partenariats ponctuels et rémunérés par des entreprises comme LU (les biscuits).

Il est intéressant de noter que pousser à la consommation de biscuits industriels ou de charcuterie est même contraire aux recommandations officielles du PNNS, dont le contenu ne fait pourtant déjà pas l’unanimité au sein de la communauté scientifique. Ces éléments permettent de comprendre pourquoi le Dr Lecerf ne trouve pas que le régime sans gluten soit digne d’intérêt.

  •  Dr Hervé Robert

 Sur le site du Nouvel Observateur, le Dr Hervé Robert publie un article dans lequel il affirme qu’une étude scientifique a montré qu’une alimentation sans gluten est mauvaise pour la santé et peut provoquer des carences.

En réalité l’étude scientifique en question (accessible en cliquant ici) ne démontre rien de tout ça, il ne s’agit que d’un sondage fait sur des étudiants.

Le problème du Dr Robert c’est qu’il collabore depuis presque dix ans avec les industriels de la filière céréalière et en particulier avec l’Observatoire du Pain, un organisme de lobbying dont l’objectif est de pousser les Français à consommer plus de pain et de céréales. On comprend donc qu’il soit difficile pour lui d’écrire en public que le gluten pose problème à beaucoup de personnes. Dans l’article du Nouvel Obs il reconnait tout de même à la fin que le gluten pose problème à 7% de la population. Ces chiffres sont une invention arbitraire, évidemment très conservateurs mais cela représente tout de même 5 000 000 Français ! Malgré cela, il conclut que le régime sans gluten « est une mode ».

Pour tout savoir sur le gluten (plus de 400 références scientifiques et interviews de chercheurs) :

livre-stt

Article en PDF

Lire la suite du billet

à propos de l'auteur
Lire aussi