Sommeil, anxiété

Pratiquez la Metta méditation

Pratiquez la Metta méditation

Dans 5 minutes le matin, le Dr O'Hare présente sept formes de méditation pour que chacun puisse trouver celle qui lui convient. Zoom sur la méditation de bienveillance.

Metta signifie bienveillance en langue Pali (langue indienne morte), ou encore amour, ou plus précisément amour bienveillant, le sens premier étant amitié, fraternité. La traduction par bienveillance pointe sur le fait qu’il s’agit d’un amour inconditionnel et sans attachement. La metta méditation est, pour le Dr O’Hare, la méditation bienveillante, attentive et attentionnée avec l’intention de prodiguer du bien.

Le nom complet de cette pratique est Metta bhavana, il s’agit d’un type de méditation d’origine bouddhiste enseignée depuis 2500 ans mais… qui a été reprise par des chercheurs occidentaux et contemporains dont Mathieu Ricard et qui a fait l’objet d’études cliniques intéressantes. Il s’agit d’un des domaines de la méditation accepté et validé par les scientifiques.

Les effets bénéfiques de la metta méditation

La littérature traditionnelle bouddhique ne tarit pas d’éloges sur les effets de la méditation metta, parmi ceux-ci, principalement l’amélioration du sommeil et de la concentration, un effet positif sur les relations interpersonnelles et une action favorable pour les douleurs dorsales et lombaires (en particulier chez les personnes colériques). Au début il s’agissait d’un antidote contre la peur. Les personnes qui pratiquent la méditation metta sont aussi globalement plus heureuses.

La recherche contemporaine a confirmé la plupart de ces faits, une étude de l’université de Stanford en Californie a confirmé l’amélioration notable des relations interpersonnelles avec des exercices d’une durée de sept minutes seulement ; une autre étude de l’université Duke en Caroline du Nord a confirmé les résultats sur les douleurs dorso-lombaires ; une autre étude, toujours de Caroline du Nord a montré que cette pratique augmente la perception du bonheur ressenti et les scores de bien-être. Au total ce sont au moins 27 études qui ont été publiées dans des journaux médicaux reconnus.

La recherche sur les explications physiologiques montre que le fait de penser à une personne en lui souhaitant du bien, en l’entourant d’une pensée positive, modifie le fonctionnement de l’amygdale cérébrale, siège de la gestion des émotions, cette pratique modifie également la variabilité de la fréquence cardiaque prouvant ainsi l’augmentation de l’équilibre émotionnel par le système nerveux autonome, elle réduit l’inflammation, le stress et les conséquences de celui-ci.

Comment la pratiquer ?

Voici un résumé de ce qu’il faut faire. Pour plus de détails, nous vous invitons à vous reporter au livre 5 minutes le matin ou à l’Art de la méditation de Mathieu Ricard.

  • Installez-vous, relaxez-vous, fermez les yeux.
  • Portez successivement votre attention et intention bienveillantes vers 4 personnes : vous, une personne chère, une neutre, une hostile.
  • Pour chacune d’elle, prononcez trois fois les phrases suivantes avec sincérité :

         - Que tu sois en sécurité et protégé.

         - Que tu sois en bonne santé physique et mentale.

         - Que tu sois heureux.

         - Que tu vives une vie douce et paisible.

  • Regroupez le quatuor en une séance de vœux collective.
  • Revenez en douceur au moment présent.

 

Commentaire

Pour donner votre avis, créez un compte ou connectez-vous.

Par Rickys | le jeudi 08 octobre 2020
Méditer en position du lotus

Pourquoi pas enseigner à l'école la méditation ? Cela serait un fameux bagage pour l'enfant. Il suffirait que chacun puisse prendre la posture du lotus pour une méditation sur un tapis. Juste 5 minutes comme le souligne si bien l'article qui donne les bienfaits d'une telle pratique.