Minceur

Qu'est-ce que l'indice de masse corporelle ?

Qu'est-ce que l'indice de masse corporelle ?

Utilisé par les médecins et les diététiciens pour évaluer la corpulence de leurs patients, l'indice de masse corporelle tient compte de deux facteurs : le poids et la taille. Voici son principe et ses limites.

L'indice de masse corporelle, IMC pour les intimes, se calcule de la façon suivante :

IMC = poids (en kg) / taille (en m) au carré

Pour une femme mesurant 1,60 m et pesant 52 kg, l'IMC est donc égal à 52/2,56 soit 20,3.

  • Un IMC inférieur à 19 signe une masse corporelle insuffisante : la personne est considérée comme trop maigre.
  • Un IMC compris entre 19 et 25 est considéré comme normal.
  • Supérieur à 25, l'IMC indique un surpoids. Et au-delà de 30, il indique une obésité.

Mais cette évaluation a des limites. L’IMC rend compte du rapport taille/poids des individus mais ne fournit pas d’indications sur les différents constituants du poids d’une personne. Des gens très musclés peuvent ainsi avoir un IMC élevé sans être obèses. Le problème n’est pas d’être trop gros ou trop lourd, le problème en termes de silhouette mais aussi en termes de santé, c’est d’avoir trop de graisses.

Le poids de notre corps résulte de la somme des poids de ses divers composants : d’un côté la masse grasse, de l’autre tout ce qui n’est pas de la masse grasse et que l’on appelle masse maigre (les muscles, les os, les organes, etc.). Nous avons tous besoin d’un minimum de graisse corporelle. C’est une réserve d’énergie minimale indispensable. Elle sert à réguler la température du corps et a un rôle de protection des organes contre les chocs. Ce minimum vital diffère selon que l’on est un homme ou une femme. Il a été estimé entre 2 et 4 % chez les hommes et entre 10 à 12 % chez les femmes.

Pour l’association américaine de diététique, la masse grasse doit représenter normalement chez un homme 10 à 20 % du poids corporel, et 15 à 25 % chez la femme. Au-delà il y a un surplus de graisse qui immanquablement modifie la silhouette, gêne les mouvements et qui, si elle est concentrée au niveau de l’abdomen, augmente les risques de maladies : maladies coronariennes, cardiovasculaires, diabète, arthrose.

Solutions liées
Commentaire

Pour donner votre avis, créez un compte ou connectez-vous.

Par relaxmadame | le lundi 24 octobre 2022
Totalement vrai

J'apprécie beaucoup cette article sur le calcule de l'IMC. J'utilise aussi le site calcule.co qui permet de calculer l'IMC vu que je suis nul avec ma calculatrice. Mais au final tout se fait.