Par

Régime paléolithique : définition, avantages, inconvénients

Nouvellement populaire dans les milieux de la santé, le régime paléo a été popularisé dans les années 1970 par le gastroentérologue Walter Voegtlin. Il a été le premier à suggérer que manger comme nos ancêtres du paléolithique pouvait améliorer la santé de l’homme moderne.  Selon Voegtlin et de nombreux autres médecins et nutritionnistes qui l’ont […]

Nouvellement populaire dans les milieux de la santé, le régime paléo a été popularisé dans les années 1970 par le gastroentérologue Walter Voegtlin. Il a été le premier à suggérer que manger comme nos ancêtres du paléolithique pouvait améliorer la santé de l’homme moderne. 

Selon Voegtlin et de nombreux autres médecins et nutritionnistes qui l’ont suivi, un retour au régime de nos ancêtres pourrait réduire considérablement l’incidence de la maladie de Crohn, du diabète, de l’obésité et des indigestions, entre autres. 

Que vous cherchiez à perdre du poids, à gérer votre diabète, à réduire les risques de cancer et de maladies cardiaques, à atténuer les maladies auto-immunes, à améliorer vos performances ou simplement à jouir de la meilleure santé possible, votre meilleur atout est un régime riche en micronutriments dont notre corps a besoin et qui exclut simultanément les  aliments connus pour être problématiques pour la santé. 

régime paléolithique

À quoi ressemble ce régime ? 

Il repose sur les aliments les plus denses en nutriments dont nous disposons, notamment les abats, les fruits de mer et les légumes, à la fois très variés et en grande quantité, complétés par d’autres viandes de qualité, des fruits, des œufs, des noix, des graines, des graisses saines, des aliments probiotiques et fermentés, des herbes et des épices. 

Parallèlement, elle exclut les aliments connus pour être inflammatoires, perturber les hormones ou avoir un impact négatif sur la santé de l’intestin, notamment : 

  • toutes les céréales, 
  • la plupart des légumineuses, 
  • les produits laitiers conventionnels et 
  • tous les aliments transformés et raffinés.
regime alimentaire paléolithique

Au cours de la dernière décennie, le paléo est passé d’un mouvement relativement marginal à un régime qui fait la une des journaux, des livres à succès et même des produits d’épicerie. Mais malgré sa popularité, le fondement scientifique du régime paléo reste très mal compris et mal représenté. 

Par exemple, nous savons que les céréales sont à proscrire, que les légumes sont favorisés et qu’il ne faut pas avoir peur des graisses alimentaires (malgré les années de promotion de l’hypoglycémie par diverses autorités sanitaires), mais pourquoi ces directives sont-elles en place ? 

Voici un indice : la réponse n’a pas grand-chose à voir avec la reconstitution de l’alimentation de nos ancêtres et tout à voir avec ce que la science moderne dit être le mieux pour notre corps !

Le régime paléo: Exemples de menus

En résumé, le paléo est un régime alimentaire complet axé sur les nutriments, dont l’objectif est de maximiser les aliments qui guérissent et de minimiser ceux qui nuisent. Il améliore la santé en fournissant une alimentation équilibrée et complète tout en évitant la plupart des aliments transformés et raffinés et les calories vides. Il ne s’agit pas d’un moyen de perdre rapidement des kilos (même si, pour beaucoup de gens, cela a cet effet !), ni d’une mode ; au contraire, chaque principe paléo est solidement ancré dans les dernières recherches et données. 

Comment le régime paléo peut-il améliorer la santé ?

Des essais cliniques démontrent que le régime paléo présente divers avantages pour la santé, notamment : 

  • réduit le risque de maladie cardiaque en améliorant les facteurs de risque de maladie cardiovasculaire. 
  • Réduit l’inflammation et rétablit la régulation immunitaire. 
  • Réduit le risque de cancer. 
  • Inverse le diabète en améliorant la régulation de la glycémie et en rétablissant la sensibilité à l’insuline 
  • Favorise une perte de poids saine, enrayant l’obésité et le surpoids Améliore les symptômes des maladies auto-immunes

Des études à long terme montrent que le régime paléo améliore la mortalité toutes causes confondues, un marqueur de la santé globale et de la longévité. 

Une étude de grande envergure a montré que le fait de suivre un régime paléo réduisait la mortalité toutes causes confondues de 23 %, ce qui est comparable au régime méditerranéen. 

Toutes les études sur le régime paléo ont montré des avantages pour les marqueurs de santé. En outre, des études sur le régime paléo ont suivi des participants pendant deux ans sans qu’aucun événement indésirable ne soit signalé. 

Deux ans sont considérés comme un délai suffisant pour que les éventuels inconvénients du régime paléo apparaissent. À ce stade, il n’y en a aucun ! 

En se concentrant sur les aliments les plus denses en nutriments et en éliminant les aliments susceptibles de contribuer au dérèglement hormonal, à l’inflammation et à la dysbiose intestinale (lorsque les bactéries présentes dans votre intestin ne sont pas du bon type, ne sont pas diversifiées, ne sont pas en nombre suffisant et/ou ne se trouvent pas dans la bonne partie du tractus gastro-intestinal), le régime paléo peut améliorer un grand nombre de problèmes de santé. 

Il est également excellent pour la normalisation du poids, ce qui signifie que les personnes en surpoids et obèses ont tendance à perdre du poids, mais que les personnes en sous-poids ont tendance à en prendre.

Régime paléo et perte de poids : L’astuce pour maigrir !

Le régime paléo constitue la base d’un système digestif sain.  Il favorise la croissance saine d’une diversité de bactéries probiotiques dans l’intestin en mettant l’accent sur les aliments prébiotiques et probiotiques et en évitant les aliments qui contribuent à la dysbiose intestinale (les bactéries présentes dans l’intestin ne sont pas du bon type, de la bonne diversité, du bon nombre et/ou ne se trouvent pas dans la bonne partie du tractus gastro-intestinal).  

c'est quoi le regime paléolithique

Il soutient la santé des tissus qui forment la barrière intestinale en fournissant les nutriments essentiels nécessaires à l’intégrité de la barrière intestinale et en évitant les aliments qui sont intrinsèquement difficiles à digérer, qui sont connus pour irriter ou endommager les tissus qui forment la barrière intestinale ou qui sont connus pour stimuler le système immunitaire.

Le régime paléo réduit l’inflammation et favorise le fonctionnement normal du système immunitaire.  Les aliments qui sont intrinsèquement inflammatoires sont évités, ce qui élimine ce stimulus inutile pour l’augmentation de l’inflammation. 

En fournissant les nutriments essentiels dont le système immunitaire a besoin pour se réguler, il est possible de moduler un système immunitaire hyperactif.  En apportant les nutriments essentiels dont le système immunitaire a besoin pour fonctionner de manière optimale, un système immunitaire affaibli peut se rétablir.

Les livres sur le régime paléo qu’il faut absolument lire !

Le régime paléo soutient les systèmes de détoxification du foie en favorisant la santé intestinale et en apportant les nutriments essentiels dont le foie a besoin pour remplir ses fonctions.  Le régime paléo favorise la régulation hormonale en privilégiant les aliments qui contiennent les nutriments nécessaires à l’équilibre hormonal et en évitant les aliments connus pour stimuler ou supprimer les systèmes hormonaux vitaux.  

Étant donné que l’apport au corps des nutriments essentiels dont il a besoin pour être en bonne santé constitue la base du régime paléo, chaque système du corps humain est positivement affecté par cette approche de l’alimentation.

Lire la suite du billet

à propos de l'auteur
Lire aussi