Pollution

Les dioxines, qu'est-ce que c'est ?

Les dioxines, qu'est-ce que c'est ?

Classés parmi les polluants organiques persistants, les dioxines s'accumulent tout au long de la chaîne alimentaire. Zoom sur leurs caractéristiques et leurs effets sur la santé avec le Pr Narbonne, auteur de Sang pour sang toxique.

Caractéristiques chimiques

Le terme de « dioxines » désigne deux grandes catégories de composés :

  • les dioxines proprement dites ou poly-chloro-dibenzo-dioxines (PCDD) qui regroupent 75 molécules différentes dont la plus connue et la plus toxique est la 2,3,7,8 -tétra-chloro-dibenzo para-dioxine (TCDD) dite « dioxine de Seveso ».
  • les furanes ou poly-chloro-dibenzo-furanes (PCDF) qui regroupent 135 molécules.

Chacune de ces molécules, ou congénères, est définie par la position et le nombre de chlores qui sont associés à leurs cycles aromatiques. Seuls les congénères considérés comme les plus toxiques et les plus fréquents sont régulièrement dosés (7 PCDD et 10 PCDF).

Comme pour les PCB, la stabilité chimique des dioxines leur confère une faible biodégradabilité donc une très longue durée de vie. Elles font partie des POP listés par la Convention de Stockholm.
Les dioxines sont insolubles dans l’eau mais très solubles dans les graisses. Elles vont s’accumuler dans les tissus graisseux où elles peuvent persister très longtemps. Dans l’environnement, on observe une tendance des dioxines à la bioaccumulation dans la chaîne alimentaire : plus on se trouve en bout de chaîne, plus la concentration en dioxines est élevée.

D’où viennent-elles ?

Les dioxines ne sont pas produites intentionnellement. Elles apparaissent au cours des incendies, de l’incinération des déchets industriels ou des ordures ménagères (elles sont disséminées dans l’environnement lorsque les incinérateurs ne sont pas équipés de filtres) et au cours de processus chimiques (traitement de la pâte à papier d’origine végétale, impuretés dans certains herbicides). Les feux de jardin, la combustion du bois dans la cheminée… contribuent de manière significative aux émissions de dioxines.

Où sont-elles retrouvées ?

Les dioxines sont transportées dans l’air et se déposent un peu partout dans l’environnement situé autour des sites d’incinération (végétaux, cours d’eau…). La consommation de végétaux pollués entraîne une contamination des animaux (poules, vaches, poissons…) et des produits qui en sont issus. Comme pour les PCB, on retrouve donc les dioxines surtout dans les aliments riches en graisses tels que poissons, crustacés, lait et produits laitiers, œufs.
L’alimentation constitue donc la principale voie de contamination (plus de 90 % de l’exposition totale).

Effets sur la santé

  • Effets de fortes doses : chloracné (affection de la peau), augmentation du risque cardiovasculaire, malformations fœtales.
  • Effets d’une exposition chronique : augmentation du risque de certains cancers (lymphomes, myélomes, cancers du poumon et du foie…), troubles des systèmes endocriniens et immunitaires, troubles de la reproduction, altération de la fonction hépatique, maladies neurologiques.
Commentaire

Pour donner votre avis, créez un compte ou connectez-vous.

Agenda
06
Oct
Un nouveau livre !
Les leçons d'une vie
13
Oct
Un nouveau livre !
Les 3 émotions qui guérissent
20
Oct
Un nouveau livre !
Mon journal keto
20
Oct
Un nouveau livre !
Le régime keto de A à Z
10
Nov
Un nouveau livre !
Le guide pratique du fumoir