Ecologie

10 idées reçues sur les couches lavables

10 idées reçues sur les couches lavables

Vous voulez à la fois le mieux pour bébé et la planète ? Optez pour les couches lavables. Et non ce n'est pas un truc de grand-mère inadapté aux parents modernes. Dans cet extrait du Guide complet des couches lavables, Marianne Bertrel tord le cou aux idées reçues tenaces sur ces couches. De quoi vous convaincre défintivement de les essayer. Et les essayer, c'est les adopter.

Idée reçue n°1 : « C’est vraiment un retour en arrière. »

Vous trouvez que protéger sa planète et la santé son bébé, c’est ringard ? Moi je dirais que c’est plutôt dans l’air du temps… Et rassurez-vous, les couches lavables ne ressemblent plus à celles qu’utilisaient nos grands-mères. Aujourd’hui, il existe de nombreux modèles, tous plus ingénieux les uns que les autres et super jolis !
 

Idée reçue n°2 : « J’ai pas envie de mettre les mains dans le caca.»

Comme je vous comprends ! Mais rassurez-vous, vous n’aurez pas à plonger les mains dans le caca de bébé grâce à un précieux accessoire : le voile de protection. Et puis soyons honnêtes, il vous est déjà arrivé d’avoir du caca sur les doigts en utilisant des couches jetables et vous avez survécu !
 

Idée reçue n°3 : « C’est vraiment compliqué à utiliser. Je vais perdre beaucoup trop de temps à changer mon bébé.»

Figurez-vous que non ! Pas besoin d’un BAC + 5 pour utiliser des couches lavables Certains modèles, comme le TE1, s’utilisent comme des couches jetables : c’est simple, rapide et beaucoup plus écologique.
 

Idée reçue n°4 : « Si je veux acheter des couches de qualité et fabriquées en France, cela va me coûter très cher.»

Les couches lavables peuvent paraître onéreuses car la dépense se fait en une seule fois. Or nous avons vu qu'en réalité les couches jetables sont beaucoup plus chères. Vous pouvez ajouter des couches lavables à votre liste de naissance ou encore vous équiper petit à petit sur quelques mois. Quant aux marques françaises qui proposent des produits de bonne qualité, elles seront plus chères à l’achat, oui ! Mais vous pourrez les utiliser pour plusieurs enfants ou bien les revendre. Des couches achetées 5 € l’unité sur Internet ne seront efficaces que quelques semaines et vous risquez de vous décourager en les utilisant. Vous pouvez également opter pour l’occasion. Dans ce cas, n’oubliez pas de privilégier les professionnels revendeurs de couches de seconde main.
 

Idée reçue n°5 : « Je n’aurai pas le temps de les entretenir. »

L’entretien des couches prend environ 30 minutes par semaine si vous êtes équipé d’un sèche-linge et jusqu’à 45 minutes si vous devez les étendre. Concrètement, environ 2 ou 3 fois par semaine, vous devrez mettre les couches en machine (2 x 5 minutes), les étendre (2 x 5 minutes), les plier et les ranger (2 x 10 minutes).
 

Idées reçue n°6 : « C’est vraiment pas hygiénique… Ça fuit et ça sent mauvais. »

Qui n’a jamais eu un petit problème de fuites avec des couches jetables ? Et ce n’est pas pour cela que vous avez abandonné l’idée de les utiliser. Les fuites peuvent arriver… Mais cela n’a rien d’insurmontable. Si vous choisissez les couches des marques répertoriées dans ce guide, que vous suivez mes conseils pour effectuer un change et que vous adoptez ma routine de lavage et de décrassage, il est peu probable que vous soyez confronté à ces deux problèmes.
 

Idées reçue n°7 : « C’est beaucoup trop d’organisation… comment gérer un nouveau-né et toutes ces couches à laver ? »

Comme je l’ai dit un peu plus tôt, laver vos couches lavables ne vous prendra pas énormément de temps. Je conseille de les utiliser dès la naissance pour intégrer le lavage des couches dans votre routine familiale Mais vous pouvez laisser passer quelques semaines ou quelques mois avant de vous lancer ou alors faire du 50/50 : des couches lavables en journée et des couches jetables la nuit. Ce sera déjà une initiative très écologique et économique.
 

Idées reçue n°8 : « Je n’ai pas de sèche-linge, j’ai peur de me retrouver submergée de couches à sécher partout dans la maison.»

Vous pouvez tout à fait vous en sortir sans sèche-linge Il existe des couches lavables qui sèchent très rapidement Ce sont celles qui sont en matière synthétique, comme la microfibre.
 

Idées reçue n°9 : « Certes on génère moins de déchets mais d’un autre côté, on consomme beaucoup d’eau et d’électricité pour laver alors l’un dans l’autre, pas sûr que ça vaille le coup pour la planète.»

Nous l’avons vu précédemment, non seulement vous produirez très peu de déchets en utilisant des couches lavables, mais leur fabrication et leur entretien nécessite moitié moins d’utilisation d’eau que la production de couches jetables.
 

Idées reçue n°10 : « Il faut quand même jeter les inserts. »

On ne jette pas l’insert mais uniquement le voile de protection qui est composé de cellulose, donc biodégradable et est aussi fin qu’un mouchoir en papier. Une broutille, comparé aux 40 g d’une couche jetable (sans compter le poids des selles et de l’urine). Il est également possible d’utiliser des voiles lavables en polaire ou pas de voile du tout si les selles de bébés sont moulées ou s’il est exclusivement allaité.
Solutions liées
Commentaires

Pour donner votre avis, créez un compte ou connectez-vous.

Par Arlette93 | le mercredi 27 juillet 2022
Conseils précieux

Bonjour et merci pour vos précieux retour. Cela devient beaucoup plus simple de choisir entre couches lavables et jetables avec ce brief.

Par SuzanneB | le dimanche 25 septembre 2022
Demande de renseignement

Bonjour avez-vous un site web à recommander pour l'achat de couche lavable en 2022 ?