Le mythe de l'ostéoporose

Dans la droite ligne de Lait, mensonges et propagande, Thierry Souccar dénonce le business juteux de l'ostéoporose, une maladie créée de toute pièce pour le bénéfice des laboratoires et de l'industrie laitière.

  • Au format Broché
    20,90 €
  • Au format Numérique (epub)
    13,99 €
  • Présentation
  • Extrait

Voici l’histoire d’une mystification. Comment un simple facteur de risque – le vieillissement des os – a été érigé en « maladie mortelle » pour le bénéfice des laboratoires et de l’industrie laitière.

C’est ainsi qu’on en est venu à prescrire à des millions de femmes des densitométries osseuses, des comprimés de calcium, des médicaments, et des laitages à chaque repas.

Que valent ces mesures ? Thierry Souccar a longuement enquêté, et le verdict a de quoi choquer :

  • Les laitages ne rendent pas les os plus solides.
  • L’ostéodensitométrie ne permet pas de prédire qui aura une fracture (un simple questionnaire fait mieux).
  • Les suppléments de calcium sont inutiles et risqués.
  • Les médicaments les plus prescrits – les bisphosphonates – ont très peu de bénéfices et des effets secondaires inacceptables. Ils peuvent même conduire à des… fractures!

En lisant ce livre, vous allez comprendre que le principal facteur de risque de fracture n’est pas l’ostéoporose, et pourquoi vous en entendez si peu parler.

Vous découvrirez les seuls moyens efficaces de prévenir les fractures : conseils alimentaires, mouvements simples à effectuer chaque jour, aménagements à faire chez soi pour éviter l’accident.

Des mesures sans risque et qui, elles, ne coûtent rien.

« Un livre dont l’utilité pour la santé publique est considérable. »

Pr Claude Béraud, ancien médecin-conseil national de la Caisse nationale d’assurance-maladie

Chaque année en France, on compte environ 40 000 fractures du poignet, 60 à 70 000 «fractures» des vertèbres (sur la raison pour laquelle « fracture » figure entre guillemets, voir page 110) et 50 000 fractures du col du fémur chez les plus de 50 ans. La fracture du col du fémur n’est pas un mince événement : 20 % des victimes décèdent de ses complications au cours de l’année suivante et 50 % en gardent un handicap définitif. Finalement, seules 30 % des personnes touchées retrouvent leur autonomie. Ces tristes statistiques sont attribuées par tout le monde – pouvoirs publics, laboratoires, médecins et médias – à l’ostéoporose, une fragilisation du tissu osseux qui atteint surtout les femmes et sa fréquence augmente avec l’âge. Globalement, nous dit-on, 40 % d’entre elles seront touchées après la ménopause. Côté hommes, plus de 15 % en souffriront dans leur vie et les complications graves des fractures du col du fémur sont plus importantes chez eux. Si l’ostéoporose est une réalité, l’industrie pharmaceutique et l’industrie agroalimentaire (et les médecins qui travaillent pour l’une ou l’autre) en ont fait un épouvantail. Selon eux, il s’agirait d’une maladie épidémique, silencieuse et mortelle qui affecterait une femme sur deux après la ménopause. Cette campagne de promotion basée sur la peur assure à tout le monde – industriels, médecins, laboratoires – des revenus très confortables : Les sociétés de l’agrobusiness laitier écoulent leurs laitages et leurs eaux minérales riches en calcium, censés prévenir les fractures. Les cabinets de radiodiagnostic multiplient les examens de densitométrie osseuse, dont la signification clinique est pourtant douteuse – j’y reviendrai. Quant aux laboratoires pharmaceutiques, ils vendent des médicaments contre l’ostéoporose aux effets controversés. Après avoir fait prendre pendant des années à des millions de femmes ménopausées des hormones de synthèse – à l’origine d’une augmentation du risque de cancer du sein –, ils ont réussi à leur faire avaler des dizaines de millions de boîtes de médicaments censés renforcer les os, avant qu’on réalise, en mai 2012, que ces bisphosphonates étaient peu ou pas utiles à long terme et parfois même à l’origine… de fractures osseuses ! D’autres laboratoires écoulent des millions de comprimés de calcium. La plupart ne servent à rien et ils sont même soupçonnés d’augmenter le risque d’infarctus. Le message de ce livre est simple et rassurant : on peut éviter une fracture à soi-même ou à un proche sans laitages ni médicaments, ni comprimés de calcium, sans recours systématique aux examens radiologiques. En adoptant des mesures simples, qui ne coûtent rien, et qui sont sans danger.

Le mythe de l'ostéoporose
Lire un extrait
Date de parution : 01 juillet 2013
ISBN 978-2-36549-024-5
304 pages
Commentaires

Pour donner votre avis, créez un compte ou connectez-vous.

Par Tineke EINTHOVEN | le mardi 07 janvier 2014
je voudrais bien commander 2

je voudrais bien commander 2 exemplaire de "Le Mythe de L'Ostéoporose" de Thierry Souccar

Par Priscille - Thierry Souccar Editions | le mercredi 08 janvier 2014
Pour commander

Bonjour et merci de l'intérêt que vous accordez à ce livre. En attendant que la boutique du site soit opérationnelle, vous pouvez commander vos livres par téléphone au 04 66 53 44 66. Ou chez votre libraire habituel.

Par nathan.brunei@wanadoo.fr | le mercredi 22 janvier 2014
ptérostilbene

bonjour Th. Souccart, et Editions.
je connais vos éditions et les livres LUCIDES qui sont publiés.
dernièrement, contre le diabète de type 2, j'ai vu qu'un site vend un censé être tellement efficace au point de ramener l'hémoglobine glyquée à peu près à la normale, la mienne étant de 8,2.
Aucun site, aucun biochimiste ou docteur en pharmacologie ne me répond sur ce sujet. Or, il touche des milliers de malades et une bonne vingtaine de personnes que je connais.
Donc : connaissez-vous le ptérostilbene ?
merci pour tous. Bien cordialement.
Nathan
nb : si vous voulez me tél. / Mon N°: 0233397124

Par lili | le lundi 21 avril 2014
livre sur osteoporose m

livre sur osteoporose m'intéresse

Par BERIL | le mercredi 26 novembre 2014
téléchargement

Bonsoir, je n'arrive pas à télécharger le livre que j'ai acheté au format numérique. L'extension .epub ne correspond à aucun de mes logiciels.
Pouvez-vous me dire comment faire?
D'autre par j'ai besoin d'une facture.
Merci

Par Priscille - Thierry Souccar Editions | le jeudi 04 décembre 2014
Pouvez-vous nous contacter

Pouvez-vous nous contacter via l'adresse contact@thierrysoucccar.com pour ce type de demande SVP? Vous serez plus sûr de recevoir une réponse rapide.

Pour info, le format epub est lisible sur ordinateur grâce au logiciel Adobe digital Editions. Mais il est prioritairement destiné aux tablettes et aux smartphones (qui ont le plus souvent le logiciel adéquat intégré).

Acheter ce livre
à propos de l'auteur