Seignalet, paléo

Laitages : les alternatives sans lactose ni caséine

Laitages : les alternatives sans lactose ni caséine

Par quoi remplacer le beurre, le lait, la crème, les yaourts et le fromage quand on suit une alimentation sans lactose ou sans caséine ? Voici des alternatives assorties de conseils d’utilisation.

En France, une fraction de la population est allergique aux protéines du lait. Une autre encore souffre de maladies auto-immunes qui sont améliorées par l’exclusion ou la diminution des laitages, comme le diabète de type 1. Enfin une portion considérable de la population française ne tolère pas le lactose, le sucre du lait.
Pour digérer le lactose, le sucre du lait, il faut une enzyme digestive appelée lactase. Sans lactase, le lactose n’est pas transformé et il provoque des douleurs intestinales et des diarrhées et d’autres manifestations désagréables. Or la majorité des habitants de la planète – environ 75 % – n’est pas capable de digérer le lait de vache ou celui d’autres espèces après l’âge de 3 ans, puisque l’activité de la lactase chute et devient inexistante après cet âge.
Lorsqu’une personne qui n’exprime plus de lactase, ou très peu, boit du lait ou mange des yaourts contenant du lactose (ou des aliments dans lesquels on a ajouté du lactose), celui-ci est transformé par les bactéries intestinales en hydrogène, produits de fermentation et agents toxiques comme l’acétaldéhyde, l’éthanol, l’acide formique, le méthane. Ces toxines peuvent agir sur le système nerveux, le système cardiovasculaire, les muscles et le système immunitaire. Si vous-même ou vos enfants éprouvez des troubles digestifs, des maux de tête, des douleurs en buvant du lait, alors il y a de grandes chances que vous ne digériez pas le lactose.

Lire aussi :

Comment savoir si on est intolérant au lactose ?

Vous pouvez en avoir la confirmation par un test d’ADN ou plus communément par un test qui mesure l’hydrogène expiré après ingestion de 50 g de lactose (1 g/kg chez l’enfant).
Si le test est positif, quelle attitude adopter ? Suivre un régime sans lactose pendant 12 semaines. Si les symptômes se sont améliorés significativement, alors on peut affirmer l’intolérance au lactose. Il faut alors l’éliminer de son alimentation.

Lire aussi : Êtes-vous intolérant au lactose ?

Où trouve-t-on du lactose ?

Dans le beurre, le lait, les fromages, la crème fraîche ou les yaourts peut-on répondre à première vue. Mais le problème, c’est qu’il y a du lactose partout : du lactose est ajouté aux aliments et boissons industriels, dans le pain, les produits de boulangerie, les gâteaux industriels, les préparations pour gâteaux, les chips et pommes de terre frites, les pâtes, charcuteries, saucisses, saucissons, hamburgers, la viande de poulet. On en trouve dans les confiseries, les sodas et la bière, et comme excipient dans les médicaments. Des substituts de repas, des préparations instantanées contiennent autant de lactose que le lait. Une seule chose à faire : bien lire les étiquettes.
Pour tous les produits à base de lait de vache, explorons maintenant les alternatives.

Quels substituts au lait ?

C’est le plus simple des produits laitiers à remplacer : les laits végétaux représentent de bonnes alternatives au lait de vache. Lait de soja, d’amandes, de riz, d’avoine, de coco peuvent être utilisés comme le lait classique. Au petit déjeuner dans les boissons chaudes ou avec les céréales, comme dans les entremets lactés. Pour les recettes « salées », il vaut mieux utiliser du lait de soja. Lait de riz et d’amandes contiennent souvent du sucre ajouté. Globalement, sauf en ce qui concerne le lait de coco, les laits végétaux sont moins gras et plus liquides que le lait de vache. Il peut donc être de bon aloi d’ajouter un peu de d’huile à un lait de soja pour faire une béchamel par exemple.

Pour savoir quel lait végétal utiliser dans quel type de plat, lisez 60 grands classiques de la cuisine, sans gluten et sans lait de Christine Calvet.

Par quoi remplacer le beurre ?

  • Margarine sans lait, ni crème (bien lire les étiquettes). S’utilise comme le beurre, en mêmes quantités (vous pouvez mettre jusqu’à un quart de moins de margarine que la quantité de beurre recommandée)
  • Huile d’olive pour la cuisson et même en pâtisserie (pâtes à tarte, cakes, etc.). Il faut mettre ¾ de la quantité recommandée de beurre (75 g d’huile au lieu de 100 g de beurre).
  • Beurre de coco (produit différent de l’huile de coco, à dénicher en magasin diététique ou sur Internet).
  • Beurre clarifié

Les alternatives à la crème fraîche

Il existe désormais en supermarchés et magasins diététiques des crèmes végétales liquides ou épaisses conçues pour la cuisine à partir de laits végétaux, d’huiles et d’épaississants naturels. Vous trouverez ainsi des crèmes de soja, d’avoine, de riz notamment.
Un mélange de 2/3 de lait végétal avec 1/3 d’huile d’olive peut aussi remplacer de la crème fraîche.

Des fromages sans lait ?

Remplacer le fromage est le défi le plus grand des végans et de ceux ayant une alimentation sans laitages. Certains choisissent, comme Christine Calvet, l’auteure de 4 saisons sans gluten et sans lait et de 60 grands classiques de la cuisine sans gluten et sans lait, de ne pas les remplacer par des substituts mais de modifier leur manière de cuisiner. D’autres en profitent pour développer leur créativité culinaire en imaginant des manières de remplacer le parmesan ou le fromage râpé des gratins.
Quelques idées de substituts au fromage :

Et les yaourts ?

Des yaourts nature ou aromatisés à base de soja sont disponibles dans le commerce. De même que des desserts de type crème au chocolat ou au caramel (à base de soja).
Utiliser du lait de soja et/ou de la crème de soja pour faire des yaourts maison est également possible.

Pour les crèmes glacées, la plupart des sorbets ne contiennent pas de lait et les remplacent donc avantageusement.

Et le calcium dans tout ça ?

Les laitages sont connus pour apporter du calcium dont nos os auraient si cruellement besoin d’après les industriels et certains médecins. En réalité en adoptant une alimentation riche en végétaux (respectant l’équilibre acide-base) telle que celle décrite dans Le Mythe de l’ostéoporose par Thierry Souccar, vos os auront probablement moins de risque de se fracturer que ceux des personnes qui se gavent de laitages.
Mais si vous êtes inquiet de vos apports en calcium, lisez : Où trouver du calcium en dehors des laitages ?

Lire aussi : L'alimentation sans gluten et sans lait en pratique

Vous trouverez plein de recettes de substituts aux laitages mais aussi de plats et desserts sans lait dans l'excellent livre de Rabia Combet : Sans lait - 101 recettes saines et gourmandes

Commentaires

Pour donner votre avis, créez un compte ou connectez-vous.

Par DOVESTA | le mardi 08 mars 2016
A quel saint se vouer ?

Bonjour,
je relève une contradiction entre cet article et l'information relevée sur http://www.produits-laitiers.com/article/le-vrai-le-faux-de-l-intoleranc... que je cite : "Quels produits laitiers contiennent du lactose ?
Les teneurs en lactose varient selon les produits laitiers. Ainsi,

Les fromages affinés ne contiennent plus de lactose, du fait de l’affinage. Camembert, comté, Saint Paulin, fourme d’Ambert and co sont donc exempts de lactose.
Le beurre n’en contient pas non plus..."

Alors que vous affirmez le contraire...
A quel saint se vouer ?
Par avance merci pour votre réponse

Par Missonnier | le vendredi 11 août 2017
Tout est relatif

Bonjour,
Je ne relève pas nécessairement de contradiction si l'on considère :
- que certains fromage contiennent plus de lactose que d'autres (les plus frais notamment)
- et que "sans lactose" signifie en réalité "contenant moins d'une certaine quantité de lactose arbitrairement fixée pour 100g".
Vous trouverez des mesures précises sur la page https://www.lactolerance.fr/fr/content/87-teneur-en-lactose-des-produits...
Si vous cherchez de l'information objective sur les produits laitiers, celle des sites financés par les producteurs de tels produits doit être confrontée aux données des études scientifiques indépendantes et des sites indépendants de l'industrie (pas facile de les distinguer des autres, je le reconnais).

Par corinne06 | le vendredi 06 mai 2016
lequel choisir?

Bonsoir ayant une fille de 5 ans je lui donne du lait de riz (je vois huile de tournesol dedans bof bof..)Vous dites du bien du lait de soja ,j'avais en tête que le soja se trouvait déjà un peu de partout et que pour les filles fallait pas en abuser. .merci de votre réponse.

Par MARTIEN | le vendredi 20 mai 2016
A la place du lait

Les parents végétaliens que je connais utilisent la banane et l'avocat.
Lait de banane :
1 banane mûre, 1 cà c de beurre de coco, vanille poudre, eau de source (voir la consistance qui vous plaît), mixez.
1 banane, 1/4 ou 1/2 avocat, 1 c às de poudre de chocolat sans sucre, 3 dattes, de l'eau, mixez.
1 banane, quelques fraises, 3 dattes, de l'eau, mixez.
etc
Là vous avez toutes les vitamines et minéraux.
Vous pouvez y ajouter des amandes ou noisettes, trempées 1 nuit ou noix de cajous non trempées pour le côté gras.
Si vous ajoutez une c à c d'eau de Quinton, c'est parfait.

Bonne dégustation