Régime cétogène, cuisine

Les vertus santé de l'huile de noix de coco

Les vertus santé de l'huile de noix de coco

Douce et très parfumée, l’huile de noix de coco est très utilisée dans la cuisine exotique. Mais elle suscite aussi l’engouement pour ses vertus santé. Détails.

Si l’intérêt porté à l’huile de coco semble être une nouvelle mode, cette huile est utilisée comme remède dans les régions tropicales depuis des centaines d’années.
Contrairement à ce que laisse croire son nom, la noix de coco n’est pas un oléagineux mais une drupe, c’est-à-dire un fruit charnu à noyau, comme l’olive ou la mangue.
Au début du 20e siècle, l’huile de noix de coco était très utilisée dans l’industrie agro-alimentaire américaine en raison de sa stabilité à haute température, de sa texture et de son goût. Puis, dans les années 1940, elle a été remplacée par l’huile de maïs, de coton ou de soja en raison de sa forte teneur en acides gras saturés, soupçonnés alors de favoriser les maladies cardiovasculaires. Aujourd’hui la recherche montre que les acides gras de la noix de coco ne sont non seulement pas nuisibles au cœur mais aussi bénéfiques pour la santé en général.

Elle contient des acides gras particuliers, bons pour la santé

Comme toutes les huiles, l'huile de coco est composée à 100% d'acides gras. Mais contrairement aux autres huiles végétales, 85% de ces acides gras sont dits saturés. Longtemps accusés d'être responsables des maladies cardiovasculaires, les acides gras saturés ont mauvaise presse. Pourtant 65% des acides saturés de l'huile de coco sont des triglycérides à chaînes moyennes (TCM), des acides gras particuliers qui de par leur structure sont vite métabolisés et apportent plus rapidement de l’énergie aux cellules (lire « Les TCM qu'est-ce que c'est ? »).
Ces TCM ne se comportent donc pas dans l'organisme comme les acides gras saturés à longues chaînes que l'on trouve par exemple dans les viandes. Autre avantage, ils sont plus stables à la cuisson.

Elle pourrait protéger des maladies cardiovasculaires

Puisque la majorité des acides gras de l'huile de coco sont des triglycérides à chaînes moyennes (TCM), et non à chaînes longues, leurs effets sur la santé cardiovasculaire sont différents de ceux des acides gras saturés à longues chaînes. Ils se trouvent que ces derniers commencent à être réhabilités après avoir été longtemps montrés du doigt. Une étude de 2010 parue dans l'American Journal of Clinical Nutrition, un journal scientifique de référence, indique ainsi après l'examen de données concernant près de 350 000 personnes sur presque 25 ans qu'il n'existe pas de lien entre le risque d'infarctus et de maladies cardiovasculaires et les acides gras saturés (à longues chaînes ou non).

Une matière grasse incontournable de la diète cétogène

Le régime cétogène vise à réduire le taux de sucre sanguin suffisamment pour que le corps produise des cétones à partir de ses réserves de graisses pour remplacer le sucre comme carburant des cellules. Il a été établi que mettre le corps en état de cétose lui permet d'agir contre diverses affections dont il peut souffrir : épilepsie, migraine, maladies d'Alzheimer et de Parkinson, douleurs diffuses, sclérose en plaques, diabète, syndrome métabolique et même cancer.
Pour que le corps produise des cétones comme carburant, il faut donc limiter drastiquement les glucides et donc augmenter la part des protéines et des lipides (on passe d'une alimentation comprenant 50 % de glucides, 35 % de graisses et 15 % de protéines à une alimentation composée de 90 % de lipides, 8 % de protéines et 2 % de glucides). L'avantage des triglycérides à chaînes moyennes (TCM) majoritaires dans l'huile de coco c'est qu'ils produisent naturellement plus de cétones que les autres acides gras. En enrichissant une alimentation en TCM, la production de cétones est stimulée.
De par sa teneur en TCM, sa stabilité à la chaleur et son goût, l'huile de coco est donc une graisse incontournable du régime cétogène.

Un aliment minceur ?

Avec 100% de graisses, difficile d'imaginer qu'un aliment puisse être un atout minceur. Et pourtant, plusieurs études ont montré que les huiles riches en TCM comme l'huile de coco pouvaient aider à perdre du poids et de la graisse, notamment pour les personnes obèses ou en surpoids, lorsqu'elles remplacent les matières grasses habituelles de ces personnes. L'explication pourrait venir du fait que les TCM sont plus difficiles à stocker et plus faciles à brûler que les autres graisses. Ils semblent aussi augmenter la dépense de calories au repos de l'organisme. Par ailleurs un gramme d'huile de coco contient un peu moins de calories qu'un gramme d'huile végétale classique, ce qui cumulé dans le temps peut faire une différence significative en termes d'apport calorique.

Zoom sur les produits de la noix de coco
ProduitsDéfinitionProfil nutritionnelUtilisation
Huile de noix de cocoHuile extraite de la chair de noix de coco100% de graisseExcellente pour la cuisson et les pâtisseries
Eau de noix de cocoLiquide présent dans les noix de coco jeunesSucres naturels et électrolytes et traces de protéines et de lipides Excellente boisson de récupération après l'effort
Lait de noix de cocoquide obtenu par pression de la chair de noix de coco mature Lait végétal sans caséine ni lactose, riche en graissesAlternative à la crème fraîche ou au lait pour les smoothies, les sauces et les soupes
Farine de noix de cocoChair de noix de coco dégraissée et séchéePauvre en glucides et riche en fibresPâtisserie (nécessite des recettes spéciales car ne peut remplacer directement d'autres farines)
Commentaires

Pour donner votre avis, créez un compte ou connectez-vous.

Par hervé3 | le mardi 28 octobre 2014
question ...

Bonjour et merci pour cet article,
je me demandais (mais à priori non..) s'il pouvait y avoir des effets secondaires à en prendre VRAIMENT régulièrement dans son sport d'endurance ?

Par Thierry | le mercredi 29 octobre 2014
Entraînement

Il n'y a pas de risques connus

Par squal63@yahoo.Fr | le samedi 22 août 2015
noix de coco séchée

Bonjour que pensez vous de la noix de coco séchée ?

Par Priscille - Thierry Souccar Editions | le lundi 24 août 2015
guide de l'huile de coco

Nous vous conseillons la lecture du guide de l'huile de coco pour toute question relative à la noix de coco.
http://www.thierrysouccar.com/sante/livre/le-guide-de-lhuile-de-coco-2925

Par H.Valiente | le mardi 02 février 2016
cétones

Bonjour Thierry,

Vous précisez plus haut que l'huile de noix coco produisent naturellement des cétones, donc production naturellement de "mauvaise" haleine ? Si tel est le cas, cette mauvaise haleine estelle passagère ? (Idem dans le cas d'un régime cétogene)

Amitiés

Valiente

Par Priscille - Thierry Souccar Editions | le vendredi 05 février 2016
passagère

A priori oui la mauvaise haleine liée aux cétones est passagère en cas de régime cétogène.
Cordialement,

Par lacheneau | le vendredi 12 février 2016
Maladie de Parkinson

Quelle est la forme la plus efficace et la dose recommandée pour Parkinson ?
Merci
Cordialement

Par ZOUZOU14 | le mardi 08 mars 2016
question

quelle est la dose par jour? merci cordialement

Par JPHalimi | le lundi 11 juillet 2016
POUR LES CHIENS

Bonjour apres avoir lu vos livres puis je savoir si je peux donner d el huile de coco pour mes chiens atteins de cancer et combien? merci

Par Priscille - Thierry Souccar Editions | le lundi 11 juillet 2016
C'est possible

A priori vous pouvez donner de l'huile de coco à votre chien sans problème. Pour les quantités, il vaut mieux commencer petit et augmenter au fur et à mesure en fonction d'éventuels troubles digestifs. Ce sera fonction de lui, donc.

Par Dominique Dubreuil | le jeudi 22 décembre 2016
Huile de coco ? ou chair ?

Bonjour Thierry , ne vaut-il pas mieux manger ( en la mastiquant bien ) directement la chaire blanche de la noix de coco ? Plutôt que de consommer l'huile qui , même obtenue sans chauffe est finalement un produit raffiné de la noix de coco , privée des bienfaits de tout les autres constituants de la noix de coco ?

Par Priscille - Thierry Souccar Editions | le lundi 26 décembre 2016
Réponse de Thierry

Dans l'idéal oui. Mais c'est se priver de l'usage en cuisine...

Par Margritte | le mardi 11 avril 2017
Article intéressant

Bonjour,
Je pensais que je devais me méfier aussi de l'huile de noix de coco ou coprah à l'instar de l'huile de palme et J'aimerais savoir si je peux faire figurer un extrait de cet article intéressant dans mon bouquin, en mentionnant bien-sûr son origine.
Je vous remercie