Plaisir sain

Le chocolat, un aliment santé

Le chocolat, un aliment santé

Depuis 60 ans, le chocolat est plutôt vu comme un aliment-plaisir que comme un médicament. Pourtant il a des vertus santé bien réelles.

Le cacao et le chocolat sont fabriqué à partir de la noix de de cacao (Theobroma cacao). Le cacao a été introduit en Europe par Christophe Colomb en 1502, mais il était consommé de longue date par les peuples d’Amérique du Sud en particulier pour traiter l’inflammation et les douleurs de poitrine. Quelles sont ses vertus et comment le consommer pour en profiter ?

Le chocolat contient des antioxydants

Il y a dans le chocolat des quantités importantes de polyphénols sous la forme de catéchine et épicatéchine. On trouve ces deux substances dans d’autres aliments comme les fruits, le thé et le vin, mais celles du chocolat ont une caractéristique particulière : leur nature chimique fait qu’elles sont dégradées et éliminées plus lentement une fois ingérées, ce qui les rend plus efficaces. On peut conclure des différents travaux existants que les antioxydants du chocolat améliorent les défenses de l’organisme contre les radicaux libres et contribuent probablement à prévenir ou retarder la formation des plaques d’athérome dans les vaisseaux.

Il aurait un effet anti-inflammatoire et fluidifiant

Il y a au moins une autre raison pour laquelle le chocolat est intéressant pour le coeur. Les polyphénols du chocolat diminueraient le niveau dans l’organisme d’une substance qui favorise l’inflammation et la coagulation du sang, et qu’on appelle leucotriène. Les polyphénols agissent en freinant l’activité d’une enzyme qui transforme l’acide arachidonique (oméga-6) en leucotriène. De fait, dans les études d’intervention, les volontaires qui reçoivent du chocolat ont un sang plus fluide. Il est clair que les personnes qui sont à l’abri des caillots sanguins et de l’inflammation chronique ont moins de risque que les autres d’être victimes d’un infarctus.

Le chocolat noir est celui qui renferme le plus de polyphénols, suivi par le chocolat au lait, puis loin derrière le chocolat blanc qui n’en contient aucun. Seul le chocolat noir semble capable de fluidifier le sang, mais également améliorer la sensibilité à l’insuline et faire baisser la tension artérielle.

Reste-t-il des antioxydants dans le chocolat que nous mangeons ?

Les procédés de fabrication, de fermentation, de séchage, de torréfaction et d’alcalinisation, détruisent des quantités considérables de polyphénols. En conséquence, la plupart des produits à base de chocolat qu’on trouve sur le marché en sont très pauvres. En fait, on ne trouve de cacaos très riches en polyphénols que dans les laboratoires de recherche en nutrition, où ils servent aux études cliniques !
Même lorsque les procédés de fabrication sont ajustés au mieux pour préserver les polyphénols, leur teneur varie beaucoup selon les espèces cultivées et le pourcentage de cacao utilisé dans la formulation.

En pratique

Si vous consommez régulièrement du chocolat, essayez de mettre l’accent sur la qualité, une fois de plus. Choisissez-le de préférence noir et au minimum à 70 % de cacao. Car rappelez-vous, le reste n’est en général que du sucre et du beurre de cacao !

Solutions liées
Commentaire

Pour donner votre avis, créez un compte ou connectez-vous.

Agenda