Os, digestion

Vitamine K : à quoi elle sert, où la trouver

Vitamine K : à quoi elle sert, où la trouver

Comment intervient la vitamine K dans notre organisme ? Où la trouver ? Qui est à risque de déficit ? Le point sur cette vitamine peu connue.

À quoi elle sert ?

La vitamine K intervient dans la coagulation, la minéralisation osseuse, la croissance cellulaire. Elle possède des propriétés anti-inflammatoires et jouerait un rôle dans la santé cardiovasculaire.
Donnée sous la forme de suppléments, elle prévient les fractures osseuses.

Où la trouver ?

Il y a deux grandes familles de vitamine K naturelle : la phylloquinone ou phytonadione (K1) et les ménaquinones (K2). La première se trouve dans les légumes verts à feuilles, la choucroute et les crucifères, le persil, les épinards, la laitue (voir tableau en fin d'article) ; la seconde, qui représente 10 % de l’apport, est synthétisée par des bactéries du tube digestif. On en trouve aussi dans les abats, les viandes et les produits fermentés, comme le fromage et le natto.
La vitamine K3 ou ménadione est une forme synthétique.

Les besoins en vitamine K
Homme : 1 μg/kg de poids corporel/j
Femme : 1 μg/kg de poids corporel/j

Quand et comment se manifestent les déficits en vitamine K ?

Les carences franches en vitamine K sont rares chez l’adulte. En revanche, elles sont fréquentes chez les nouveau-nés et les prématurés. Un déficit peut entraîner une maladie dite « maladie hémorragique du nouveau-né » (HDN, haemorrhagic disease of the newborn, en anglais). Les déficits modérés sont répandus dans la population.

Suppléments

Des suppléments de vitamine K peuvent être conseillés aux personnes à risque hémorragique, aux personnes souffrant de malabsorption intestinale, aux personnes âgées, aux personnes souffrant d’ostéoporose.
Les femmes enceintes et celles qui allaitent ont un besoin supérieur en vitamine K.
Les nourrissons nourris exclusivement au sein ont également besoin d’un supplément car le lait maternel est pauvre en vitamine K. Les prématurés peuvent eux aussi prendre des suppléments en vitamine K.

Précautions

Les vitamines K1 et K2 ne sont pas toxiques.
La vitamine K3 interfère avec l’arsenal antioxydant de défense des cellules ; son administration peut entraîner une oxydation des membranes cellulaires.
Chez les nourrissons, la vitamine K3 peut détruire les globules rouges de l’organisme et provoquer une anémie.

Les aliments riches en vitamine K
AlimentTeneur en vitamine K (en µg pour 100 g d'aliment)
Persil frais1640
Chou vert frisé817
Feuilles de pissenlit crues778.4
Cresson cru541.9
Epinard cru482.9
Blette327.3
Scarole231
Brocoli141.1
Chou de Bruxelles140.3
Roquette108.6
Laitue102.5
Huile de colza71.3
Algue Kombu (varech)66
Huile d'olive60.2
Commentaire

Pour donner votre avis, créez un compte ou connectez-vous.

Par BIONATURISTA | le mardi 10 novembre 2015
Vitamine K et maca

On en trouve aussi dans la maca