Comment j'ai vaincu l'arthrose

J’avais 40 ans, une belle carrière, un magnifique appartement, un amoureux, des amis, une famille aimante et une forme athlétique. Ma vie était un enchantement jusqu’à ce que tout bascule : je ne peux plus marcher.
Le verdict tombe : j’ai de l’arthrose carabinée dans les genoux. Rien d’extraordinaire penserez-vous, 10 millions de personnes en France souffrent de cette maladie irréversible et évolutive. Sauf que je décide de lui résister.
Un an plus tard, après avoir essayé tout ce qui pourrait me soulager et surtout après avoir changé d’alimentation, je suis guérie.

Par Laura Azenard

Protéinez-vous !

Le nom « protéine » vient du mot grec « protos » qui signifie « premier – essentiel », tant leurs rôles sont multiples et essentiels pour votre santé. D’origine animale, leur réputation de nuire à notre santé, la maltraitance animale à laquelle nous sommes évidemment tous sensibles et les considérations environnementales, font que nous en consommons de moins en moins. […]

Le nom « protéine » vient du mot grec « protos » qui signifie « premier – essentiel », tant leurs rôles sont multiples et essentiels pour votre santé. D’origine animale, leur réputation de nuire à notre santé, la maltraitance animale à laquelle nous sommes évidemment tous sensibles et les considérations environnementales, font que nous en consommons de moins en moins. D’origine végétale, nous ne savons pas toujours les cuisiner afin de les apprécier. Nous finissons par les remplacer par des céréales (des glucides) qui n’apportent pas les mêmes bénéfices.

Les protéines ont un rôle structurel. Elles participent à la fabrication de vos membranes cellulaires, à leur réparation et à leur régénération. Elles bâtissent vos tissus, vos muscles, vos os, votre peau, vos ongles, vos cheveux.
Elles ont un rôle également métabolique qui concerne l’ensemble des réactions chimiques indispensables au bon fonctionnement de votre corps et dans lesquelles les protéines interviennent essentiellement en tant qu’enzymes et hormones.
Elles participent au bon fonctionnement de votre système immunitaire et vous protègent des maladies. Elles entrent dans la composition de certaines de vos sécrétions corporelles comme le mucus qui sert d’enduit protecteur.
Elles participent à l’équilibre de vos humeurs et à la qualité de votre sommeil. Elles favorisent les sécrétions de sérotonine, dopamine et mélatonine.
Elle permettent d’ancrer votre poids de forme. L’une des raisons pour laquelle le surpoids s’installe est que vous ne consommez pas assez de protéines pour permettre à votre corps de conserver ses muscles. Tous les régimes entraînent une perte de masse maigre qui peut être atténuée lorsque le régime comprend un apport protéique minimal. Pourtant ce sont les protéines qui construisent vos muscles. Et les muscles maintiennent votre métabolisme et brûlent les calories consommées. En perdant du muscle, vous ralentissez votre métabolisme. Il devient comme un feu de cheminée qui s’amoindrit lorsqu’il reçoit moins de bûches. De ce fait, d’une part, la plupart des calories consommées sont moins utilisées et se transforment en graisses et, d’autre part, n’ayant pas assez de nourriture à utiliser comme carburant, votre corps brûle ses propres muscles, comme si vous brûliez vos meubles pour vous chauffer. Vous perdrez momentanément du poids en diminuant les protéines mais cette perte sera liée à une fonte musculaire et non des graisses.

Combien ? Plus vous vieillissez, plus les apports devraient augmenter pour contrer la fonte musculaire, génétiquement programmée. L’apport nutritionnel conseillé (ANC) en protéines de bonne qualité est de 0,8 g par kg de poids corporel et par jour (soit par exemple 48 g pour une femme de 60 kg et 60 g pour un homme de 75 kg) et ensuite de 1.3 g par kg de poids corporel et par jour après 60 ans.
Mais dans 100 g de viande, poisson, œuf ou de soja, quinoa, lentilles, vous n’avez pas 100 g de protéines mais entre 10 et 30 g selon.
Comme vous n’allez pas faire des équations à chaque fois que vous passez à table, considérez qu’il vous faut deux portions de protéines par jour.
Variez vos apports : viandes, œufs, poissons, légumineuses, produits laitiers, algues, graines, noix, céréales et certains légumes apportent des acides aminés. Et consommez-les de préférence le matin et le midi.

Pour aller plus loin : Le mythe des associations légumineuses-céréales

Lire la suite du billet

à propos de l'auteur

Laura Azenard est cadre dirigeante dans une grande entreprise. Grâce à sa ténacité, aujourd’hui elle marche, cours, danse, nage et a retrouvé la joie de vivre. Elle a mis en place une activité de coach en santé et nutrition et accompagne maintenant ceux qui souffrent d’arthrose vers la guérison.

Lire aussi
  • Publié le 16/03/2021
    Vos légumes frais ? surgelés ? en conserve ?
    Simplifiez-vous la vie. N’imprimez pas de listes d’aliments alcalins, antiinflammatoires, détoxinants, hypotoxiques à...
  • Publié le 16/03/2021
    Etes-vous déprimé ?
    La crise sanitaire et le manque de luminosité affaiblissent le moral de beaucoup d’entre nous. Être triste lorsque...
  • Publié le 16/03/2021
    Petits pains cétogènes
    Les petits déjeuners glucidiques à la française vous invitent à fabriquer de l’insuline dès le matin et de l’insuline...
  • Publié le 16/03/2021
    Test – comment va votre intestin ?
    La muqueuse de votre intestin forme une barrière qui protège le milieu intérieur de votre organisme (le sang, les...
  • Publié le 16/03/2021
    Calmez vos fringales
    Vous avez des envies irrésistibles de dévorer tout ce qui vous tombe sous la main, des aliments sucrés comme des...
  • Publié le 16/03/2021
    Le jeûne intermittent
    Bien que les bienfaits du jeûne soient aujourd’hui avérés, il reste pour beaucoup une expérience difficilement...
  • Publié le 16/03/2021
    Renforcez votre système immunitaire
    Il est bon de tout temps et plus encore à l’arrivée du froid de renforcer votre système immunitaire. Il est votre...
  • Publié le 16/03/2021
    Bio ou pas Bio ?
    Légalement, un produit dit « bio » est issu d’un mode de culture (pour les céréales et végétaux) ou d’élevage (pour...
  • Publié le 14/04/2016
    L’équilibre acido-basique
    Hippocrate le disait déjà il y a plus de 4 siècles, notre santé dépend de notre équilibre acido-basique. Notre...
  • Publié le 05/04/2016
    Le chocolat ami ou ennemi ?
    Hummm ce chocolat qui nous fait perdre la raison. Nous en mangeons en moyenne 7 kilos par an. Et à chaque bouchée,...