Blog de Julien Venesson
Par Julien Venesson

Articulations : faut-il choisir la glucosamine ou l’acétyl-glucosamine ?

Dans le domaine des compléments alimentaires pour la santé des articulations, que ce soit en prévention ou en traitement, plusieurs ingrédients sont populaires depuis le début des années 90, notamment du fait de leur efficacité, démontrée scientifiquement et observée par les utilisateurs : la glucosamine et la chondroïtine. La glucosamine était souvent vendue sous la […]

Dans le domaine des compléments alimentaires pour la santé des articulations, que ce soit en prévention ou en traitement, plusieurs ingrédients sont populaires depuis le début des années 90, notamment du fait de leur efficacité, démontrée scientifiquement et observée par les utilisateurs : la glucosamine et la chondroïtine. La glucosamine était souvent vendue sous la forme de « glucosamine sulfate », une forme aux effets positifs bien documentés. Pourtant, depuis quelques années, on voit apparaître sur internet une « nouvelle » forme de glucosamine qui serait plus efficace : l’acétyl glucosamine, ou, de son nom complet : « N-acétyl-d-glucosamine ». Cette forme est-elle réellement plus efficace et plus intéressante que la glucosamine sulfate ? Faisons le point.

Ce qui disent les vendeurs à propos de l’acétyl glucosamine

Selon les vendeurs, l’acétyl glucosamine serait meilleure que la glucosamine sulfate car elle serait principalement :

  • Mieux absorbée
  • Plus efficace
  • Non-toxique

Ce que disent les études scientifiques à propos de l’absorption de l’acétyl glucosamine

Tout d’abord, avant de parler de l’acétyl glucosamine proprement dit, il est important de connaître l’état des données scientifiques concernant la glucosamine « classique ». A noter que je ne parlerais ici que de la glucosamine sulfate, personne ou presque n’utilisant aujourd’hui la glucosamine hydrochloride, car beaucoup moins efficace.

Concernant la glucosamine sulfate donc, il existe plusieurs études de pharmacologies. Ces dernières ont eu pour objectif de caractériser l’absorption de la glucosamine sulfate, son métabolisme (où va-t-elle) et son élimination (cette information permet de savoir à quelle fréquence il faut se supplémenter si on souhaite des effets maximaux).

En utilisant des marqueurs radioactifs et des prises de sang, les chercheurs ont ainsi pu démontrer que l’absorption de la glucosamine sulfate est excellente chez l’homme et très supérieure à ce qu’on observe chez des animaux comme les rongeurs ou les chiens. En moyenne, la quantité de glucosamine sulfate réellement absorbée après ingestion est, au minimum, de 88,7%, ce qui est effectivement très élevé.

Concernant son métabolisme, la glucosamine sulfate est rapidement distribuée au niveau des articulations, là où on a besoin qu’elle soit. Enfin, son élimination est plutôt lente, puisque sa demie-vie est d’environ 15 heures. Concrètement, cela signifie qu’une seule prise de glucosamine sulfate par jour permet en quelques jours d’atteindre de bons taux dans l’organisme qui se maintiennent facilement (1, 2).

Concernant maintenant l’acétyl-glucosamine, il n’existe pas d’étude sérieuse sur sa pharmacodynamie et aucune étude ayant comparé son absorption à celle de la glucosamine sulfate. Une petite étude Italienne a étudié l’absorption de l’acétyl glucosamine et de la glucosamine sulfate en se concentrant sur les intestins. Les chercheurs ont conclu que les deux molécules n’étaient pas absorbées de manière identique : par diffusion passive pour l’acetyl glucosamine et par transporteur pour la glucosamine sulfate. Cette différence d’absorption suggère donc que l’acétyl glucosamine est un peu plus rapidement absorbée que la glucosamine sulfate mais sans différence à terme (les effets de ce type de produits n’étant visibles qu’après plusieurs semaines de prise continue) (3).

Ce que disent les études scientifiques à propos de l’efficacité de l’acétyl glucosamine

Comme pour l’absorption, passons d’abord en revue les études sur les liens entre supplémentation en glucosamine sulfate et douleurs articulaires. Sur ce point, les études sont très nombreuses (plusieurs dizaines) et totalisent des données sur des milliers de patients. Globalement, la glucosamine est efficace contre les douleurs et l’inflammation articulaire mais sous réserve que la forme utilisée soit de la glucosamine sulfate : la glucosamine hydrochloride est peu ou pas efficace (4).

Concernant l’acétyl glucosamine, les études in vitro semblent indiquer que cette dernière est bien efficace pour limiter l’inflammation articulaire, mais de manière comparable à la glucosamine sulfate et non supérieure (5). In vivo (dans la « vie réelle »), très peu d’études ont été faites pour tester les effets de l’acétyl glucosamine. Une étude a comparé la supplémentation en acétyl glucosamine mélangée à la chondroïtine par rapport à un placebo et a trouvé des effets antidouleurs chez les patients ayant des problèmes de genoux mais l’étude ne permet pas de savoir si l’acétyl glucosamine pourrait être efficace seule car la chondroïtine est un ingrédient ayant déjà fait la preuve de son efficacité (6).

Une autre étude a comparé l’acétyl glucosamine par rapport à un placebo chez des adultes en bonne santé (sans problème articulaire). les chercheurs déclarent avoir observé un effet protecteur articulaire (mesuré par des marqueur du collagène) par rapport au placebo mais en l’absence de comparaison avec la glucosamine sulfate, impossible de dire si l’effet est supérieur ou non (7). L’état actuel des données scientifiques ne permet donc pas de dire que l’acétyl glucosamine est supérieur à la glucosamine sulfate.

Ce que disent les études scientifiques à propos de la toxicité de l’acétyl glucosamine

Les agences sanitaires de tous les pays du monde considèrent que la glucosamine sulfate est sans danger pour la santé. L’acétyl glucosamine étant constitué de glucosamine et d’un groupement acétyl, on peut supposer que cette innocuité s’applique aussi. Ni l’un ni l’autre ne sont donc toxiques.

Pourquoi y a-t-il actuellement une « promotion » pour l’acétyl glucosamine par rapport à la glucosamine sulfate ?

Tout simplement car, dans le domaine des compléments alimentaires, l’innovation est un moyen pour se démarquer de la concurrence. L’acétyl glucosamine est donc mise en avant car c’est un ingrédient plus récent. Mais il est surtout plus cher, ce qui permet d’augmenter les marges. Jugez plutôt : l’acétyl glucosamine coûte environ 8 fois plus cher que le sulfate de glucosamine ! Il n’y a pourtant aucune preuve de sa supériorité, au contraire !

Références : (1) Setnikar I, Rovati LC. Absorption, distribution, metabolism and excretion of glucosamine sulfate. A review. Arzneimittelforschung. 2001 Sep;51(9):699-725.

(2) Persiani S, Roda E, Rovati LC, Locatelli M, Giacovelli G, Roda A. Glucosamine oral bioavailability and plasma pharmacokinetics after increasing doses of crystalline glucosamine sulfate in man. Osteoarthritis Cartilage. 2005 Dec;13(12):1041-9.

(3) Tesoriere, G., Dones, F., Magistro, D. et al. Intestinal absorption of glucosamine and N-acetylglucosamine. Experientia (1972) 28: 770.

(4) Vlad SC, LaValley MP, McAlindon TE, Felson DT. Glucosamine for pain in osteoarthritis: why do trial results differ? Arthritis Rheum. 2007 Jul;56(7):2267-77.

(5) Scotto d’Abusco A, Cicione C, Calamia V, Negri R, Giordano C, Grigolo B, Politi L, Scandurra R. Glucosamine and its N-acetyl-phenylalanine derivative prevent TNF-alpha-induced transcriptional activation in human chondrocytes. Clin Exp Rheumatol. 2007 Nov-Dec;25(6):847-52.

(6) Tsuji T, Yoon J, Kitano N, Okura T, Tanaka K. Effects of N-acetyl glucosamine and chondroitin sulfate supplementation on knee pain and self-reported knee function in middle-aged and older Japanese adults: a randomized, double-blind, placebo-controlled trial. Aging Clin Exp Res. 2016 Apr;28(2):197-205.

Lire la suite du billet

à propos de l'auteur
Lire aussi