En finir avec la migraine

Un programme alimentaire efficace et prouvé scientifiquement pour se libérer des médicaments et de la douleur. Avec des conseils de mode de vie pour protéger son cerveau au quotidien. Une méthode concrète, simple et naturelle !

  • Au format Broché
    16,90 €
  • Au format Numérique (epub)
    11,99 €

Neurologue, ancien migraineux, le Dr Turknett a fait une découverte fortuite qui a révolutionné sa vie, celles de ses patients et va changer la vôtre : un régime alimentaire ancestral permet de se débarrasser défi nitivement des migraines. Vous avez bien lu. Le Dr Turknett lui aussi n’aurait jamais cru ça possible s’il n’en avait fait l’expérience.
Ce programme alimentaire est présenté en 6 règles qui consistent à éliminer de notre alimentation les aliments introduits par la révolution agricole et industrielle, ceux qui sont les plus étroitement liés aux maladies de civilisation, à commencer par le sucre. Pourquoi ces aliments conduisent-ils à la migraine ? Le Dr Turknett livre une explication inédite, études scientifi ques à l’appui. Il explore le rôle surprenant de l’inflammation et décrit de manière très illustrée le mécanisme qui aboutit au déclenchement de la migraine.
N’attendez pas pour bénéfi cier d’une méthode saine, naturelle et efficace, qui vous libérera des médicaments. En fin d’ouvrage, vous trouverez 21 jours de menus pour vous aider à changer votre façon de manger et goûter au bonheur d’une vie sans migraines.

Bonus
• Sommeil, gestion du stress, activité physique… Comment protéger son cerveau de la migraine au quotidien
• Les 3 compléments alimentaires indispensables
• Quel médicament choisir si jamais la migraine survient et comment l’utiliser pour éviter les crises de rebond

 

En finir avec la migraine
Lire un extrait
Date de parution : 21 avril 2016
ISBN 978-2-36549-188-4
256 pages
Commentaires

Pour donner votre avis, créez un compte ou connectez-vous.

Par Lionel LAFFITTE | le jeudi 19 mai 2016
A 36 ans le calvaire d'une

A 36 ans le calvaire d'une migraine de plus en plus douloureuse et handicapante s'est arrêtée quasi soudainement.
Je souffrais depuis des années de migraines qui commençaient dès le réveil et qui disparaissaient le lendemain matin, à des fréquences de plus en plus rapprochées.
Quand une migraine survenait la douleur progressait rapidement en 1 à 2 heures. Je ne supportais ni la lumière ni le bruit ni le mouvement...rien. Sueurs froides, vertiges, teint blafard, etc. J'ai fait tous les examens possibles : aucun problème ! Je me suis donc tourné vers une psychanalyse. Trois séances où j'ai parlé de mon enfance, de mon père... A la fin de cette séance, je paie, et le médecin, qui jusque là n'avait dit mot, me dit : "à droite c'est le père". Les migraines ont disparues comme par miracle. Merci docteur.
Donc, si la douleur n'est pas organique, elle est psychologique. C'est du vécu ! Voici peut-être une piste à suivre pour certains qui souffrent de ce mal.

Par chloé libérée | le vendredi 06 janvier 2017
un vrai changement

Je suis migraineuse depuis plus de trente ans. Je suis également médecin anesthésiste. J'ai donc pendant des années vécu avec un accès facile à l'allo therapie qui fonctionnait plutôt bien. J'étais loin de ce que décrivait les femmes de ma famille avec des crises de trois jours dans le noir. J'ai eu accès très rapidement aux tryptans, des médicaments qui ont révolutionné la vie des migraineux. Nous pouvions avoir une vie normale sans crise, à condition de prendre le traitement au tout début de la crise. Malheureusement, le temps passant ces médicaments étaient de moins en moins efficaces. Je devais changer de molécules tous les deux ou trois ans. Puis après avoir épuisé toutes les molécules, j'ai été prise en charge par des médecins spécialisés qui m'ont prescrit un traitement de fond associé à ces traitements de la crise. Je prenais jusqu'à 5 médicaments différents tous les jours et à fortes doses. J'ai gagné quelques années de tranquillité. Là encore, progressivement les migraines sont revenues conduisant à augmenter la prise de traitement de la crise, de moins en moins efficaces. Jusqu'au jour où les complications sont arrivées. Non seulement plus rien ne fonctionnait mais j'avais plus ou moins mal à la tête tous les jours. J'ai fait des surdosages médicamenteux et des effets secondaires contre indiquant leur utilisation. Je n'avais donc plus d'autres choix que de trouver une solution non médicamenteuse. Sur les conseils d'une amie, j'ai lu le livre du Dr Turknett sur un régime antimigraine. Ce régime consiste à diminuer la consommation de glucides. En désespoir de cause, j'ai débuté ce régime sans trop y croire. Je mangeais déjà plutôt bien, équilibré à base de produits frais et cuisinés maison. Cela n'a pas été un long fleuve tranquille. En particulier, le sevrage des médicaments a été une vraie épreuve. J'ai découvert ce que les migraineux d'avant l'ère des tryptans décrivaient. Cloîtrée dans le noir pendant plusieurs jours, avec l'impression que la douleur va vous achever. Motivée par l'impasse dans laquelle j'étais, j'ai continué mon bonhomme de chemin. Je suis partie à la chasse aux glucides. J'ai utilisé le livre de Magali Walkowicz de recettes cétogènes qui m'a beaucoup aidé. Le régime à lui seul ne suffit pas. J'ai changé mes habitudes de sommeil, commencé à faire du yoga, un peu de méditation et de pleine conscience. Dans le livre du Dr Turknett, des tas de solutions, de petits moyens sont décrits pour faire face à la migraine sans l'aide de médicaments y compris pendant les crises.
Depuis maintenant 7 mois, ma vie a changé. J'ai toujours des migraines mais elles sont largement moins intenses qu'avant et ne m'empêchent pas d'avoir une activité normale et de travailler. Elles sont beaucoup moins fréquentes qu'avant. Je ne prends plus de tryptans. J'ai encore un traitement de fond que je diminue progressivement. Je suis passée de 5 à 2 traitements quotidien. Mon objectif est de les arrêter en 2017. Ce qui est bien parti.
Lorsque j'ai une crise de migraine, en lieu et place de médicaments, j'ai des aliments thérapeutiques comme le lait de coco qui est aussi efficace que les tryptans si pris en début de crise. Je n'y aurai jamais cru il y a quelques mois.
Il a fallu du temps pour trouver le bon régime car les glucides sont très présents dans notre alimentation. J'ai fait des erreurs, j'ai aussi eu de francs succès. Il a fallu du temps à mon corps pour s'adapter à ce régime. Le lait de coco peut être écœurant au début. J'ai adhéré au groupe Facebook Migraine neverland. Les témoignages et conseils d'autres migraineux ainsi que de Josh et Jenny Turknett a été d'un grand soutien. Aujourd'hui, je n'imagine pas revenir en arrière tellement les bénéfices sont là. La contrainte du régime n'est rien en regard des bénéfices. Non seulement je vais mieux mais j'ai considérablement diminué ma consommation de médicaments. Mon entourage s'est habitué. J'aime cuisiner et c'est un défi quotidien de manger une alimentation pauvre en glucide et goûteuse mais ce défi est devenu ludique. Par ailleurs, il a fallu intégrer l'idée d'augmenter les lipides. J'avais très peur de grossir. Finalement, après une période d'adaptation j'ai commencé à perdre du poids alors que mon alimentation est très calorique. Je souhaite à tous les migraineux d'essayer. Avec un peu d'effort, la liberté est au bout du chemin.

Acheter ce livre
à propos de l'auteur