Guide d'achat

Biscuits pour enfants : comment bien les choisir

Biscuits pour enfants : comment bien les choisir

En hypermarché, le rayon biscuits peut compter près de 400 références, c’est énorme ! Comment s’y retrouver et choisir un bon biscuit pour son enfant ? Quelques éléments de réponse avec les auteurs du Bon choix pour vos enfants. Et des exemples de "bons" et de "mauvais" biscuits.

Côté nutrition

Pour les fabricants, le biscuit est « Un aliment céréalier qui apporte plaisir et énergie à l’enfant ». Pour le plaisir OK, pour l’énergie OK (la densité calorique des biscuits oscille entre 4 et 5 c’est-à-dire entre 400 kcal et 500 kcal pour 100 g, ce qui est beaucoup), pour l’aliment céréalier c’est plus ou moins vrai, ça dépend. Pour faire un biscuit, il faut trois ingrédients : de la farine, du sucre et des matières grasses. La farine de blé représente entre 20 et 80 % des ingrédients selon les recettes. À la farine sont ajoutés du sucre, des matières grasses (palme, palmiste, colza, beurre), nous l’avons dit, mais aussi des œufs (leurs propriétés moussantes servent dans les meringues, les boudoirs et les génoises alors que leurs propriétés émulsifiantes et liantes interviennent dans des produits comme les madeleines et les cakes). Et éventuellement des ingrédients comme le lait (il rend le biscuit plus moelleux), fruits, fruits secs, chocolat, miel… Ainsi, il existe une grande diversité de composition nutritionnelle des biscuits et gâteaux. Toutefois c’est vrai, qui dit farine dit céréales. Jusque là pas d’erreur et les fabricants insistent sur ce point car les céréales, qu’elles soient raffinées ou non, ont bonne presse auprès du consommateur : elles sont riches en glucides complexes. Et les glucides complexes, c’est bien connu, sont des sucres lents, bien meilleurs pour la santé que les vilains sucres rapides qui en plus de nous donner des caries, nous font grossir.


Mais est-ce vraiment le cas pour tous les biscuits ? Grâce à l’index glycémique, cela fait 30 ans que l’on sait que « céréales » ne signifie pas forcément glucides lents. Tout dépend des transformations que les céréales ont subies avant d’arriver sur votre table au petit déjeuner ou au goûter. Variété de céréales, mouture, raffinage, mode de cuisson… tous ces paramètres influent sur la vitesse d’absorption des sucres.

 

Comment choisir les biscuits de ses enfants ?

  • Les biscuits sont avant tout des aliments plaisir. Ils n’ont pas d’intérêt nutritionnel majeur. Ils ne doivent pas être systématiques et doivent servir de goûter de dépannage. Pour faire le bon choix, le mot d’ordre est simplicité avant tout. Du beurre, de la farine, des œufs, du sucre… La recette doit être la plus simple possible.
  • Si l’on tient compte de l’index glycémique, de la qualité des matières premières et du nombre d’additifs trouvés dans les différentes compositions, les biscuits peuvent être classés ainsi par ordre de qualité nutritionnelle décroissante : biscuit sec > biscuit sec nappé de chocolat > biscuit moelleux > biscuit fourré > biscuit moelleux fourré.
  • À noter que certains biscuits diététiques destinés aux mamans peuvent très bien convenir aux enfants. Avec des ingrédients en général d’une qualité supérieure, enrichis en vitamines et minéraux, et moins sucrés, les biscuits secs diététiques sont plus sains que leurs concurrents classiques (Goûters pépites de chocolat de Gerblé par exemple). Dès qu’ils sont fourrés aux fruits, c’est du pareil au même.
  • La grande distribution propose des produits directement concurrents de ceux des grandes marques et ce, à des prix inférieurs. Cette différence de coût s’explique par une différence de marge mais aussi parfois par une différence de qualité des ingrédients. Il est donc indispensable de lire les étiquettes.

Les flops du rayon biscuits

Palmito de Lu
Une recette simple mais des biscuits très gras... et salés !

Prince multicéréales (Lu)
Certes les céréales sont complètes (du moins à hauteur de 17%) mais il y a seulement 3% de cacao et une longue liste d'ingrédients inutiles...

Mikado (Lu)
Du sucre en première position pour un biscuit! Dommage car sinon la recette est plutôt simple.

La paille d'or (Lu)
Chouchoute des petits, la paille d'or contient définitivement trop de sucre et de sirop de glucose-fructose pour qu'on apprécie les 37,2% de framboises dedans.

Napolitain (Lu)
Un gâteau très industriels contenant 13 additifs ! C'est plus de la cuisine, c'est de la chimie.

Les tops du rayon biscuits

Petits sablés Michel et Augustin
Un biscuit simple et bon comme sa recette. Aucun additif à l'horizon mais attention à ne pas en abuser car comme tous les sablés, il est calorique !

Tartelettes citron Bonne Maman
Une recette simple avec des ingrédients de bonne qualité.

Madeleines aux œufs extra-frais (St Michel)
De l'huile de colza (bien équilibrée), 16% d'eoufs extra-frais... une recette simple pour une bonne madeleine.

Croc’Cocottes (St Michel)
Un mélange de farine de blé (33%) et de pépites de chocolat (21%) avec des oeufs fermiers et 5% de graines de sésames et tournesol. Simple et bon.

Petits écoliers chocolat fin (Lu)
50% de biscuit sec et 50% de chocolat au lait. La recette est simple : le célèbre petit écolier peut rester au goûter !

 
 
 
 
 
 
 
Commentaire

Pour donner votre avis, créez un compte ou connectez-vous.

Par cabezaloca | le mercredi 31 août 2016
Goûter équilibré

Pour l'école, je donne le même gouter à mon enfant depuis plusieurs années, même si je l'adapte selon les périodes à savoir : compote à boire sans sucre ou pomme bio ou fruits de saison (2 abricots par exemple), de l'eau et des biscuits (2 ou 3 selon la taille et la marque). En général il s'agit de biscuits fourrés au chocolat Bjorg Bio ou équivalent ou des madeleines. Lorsque mon fils me dit qu'il a encore faim, je rajoute des fruits secs (raisins secs, mangue séchée ou ananas séché) et des amandes. J'ai l'impression que cela fait beaucoup et pourtant il a encore faim en rentrant à la maison à 18h30. Important, il mange à la cantine qui est loin d'être satisfaisante et certains jours, il ne mange pas à sa faim le midi.
Que me conseillez-vous ? Nota : il a 10 ans et demi.