Phobies, angoisse, timidité

NERTI : nettoyer ses émotions pour se débarrasser des peurs incontrôlables

NERTI : nettoyer ses émotions pour se débarrasser des peurs incontrôlables

La solution NERTI permet de se libérer définitivement de peurs incontrôlables. Luc Geiger qui a conçu cette méthode de nettoyage émotionnel explique dans cet entretien d’où elle vient, à qui elle s’adresse et ce qu’on peut en attendre.

NERTI (Nettoyage Émotionnel Rapide des Traumatismes Inconscients) est une synthèse de plusieurs méthodes, lesquelles ?

Luc Geiger : Tout est parti d’un constat : suite à un stage de méditation intense, je me suis trouvé moins réactif émotionnellement qu’avant. Notamment au niveau de la colère. J’étais auparavant très colérique, et après beaucoup moins. Non pas par meilleur contrôle de moi mais simplement la colère ne montait plus. Puis j’ai découvert la sophrologie et le fait de laisser se faire les montées émotionnelles, sans résister pour aller mieux au final, une fois ces émotions parties d’elles-mêmes. Avec les méthodes TIPI (Technique d’Identification des peurs inconscientes) et PRI (Past Reality Integration), j’ai réalisé que lorsqu’on réagit de façon disproportionnée à une situation c’est parce qu’une part de notre cerveau – le cerveau reptilien – croit qu’elle va mourir. Elle réagit alors par de la peur, de la colère, de la sidération. Mais il suffit d’expliquer au cerveau reptilien qu’il n’y a pas danger de mort pour que ça s’arrête. Avec la méthode NERTI on aide le cerveau à faire une nouvelle expérience d’une situation qu’il croyait dangereuse pour lui.
 

Vous parlez d’hyperréactivité dans le livre, qu’est-ce que c’est exactement ?

On a tous des hyperréactivités que l’on pense être notre personnalité. Quand par exemple on cherche à éviter de prendre la parole en public, parce qu’on a peur et qu’on se dit juste que c’est de la timidité et donc que c’est normal et bien ça ne l’est pas en réalité. Avec la méthode NERTI on se rend compte que nous sommes en réalité des êtres épanouis, calmes, positifs, bien plus qu’on ne le pensait. Nous sommes tous des hyperréactifs qui s’ignorent.
 

Ne peut-on simplement pas pour aller mieux rechercher le besoin insatisfait derrière une émotion vive, comme le propose la Communication Non Violente ?

En cherchant un besoin, le cerveau continue à nourrir en quelque sorte ce besoin insatisfait. Certes plus on est conscient et mieux on est mais la lutte émotionnelle reste perpétuelle. Alors qu’après NERTI, il n’y a tout simplement plus de réaction.
 

À qui s’adresse NERTI ?

À tout le monde. Autant à ceux qui savent que leurs difficultés émotionnelles leur pourrissent la vie (phobie, jalousie, angoisse, timidité maladive...) qu'à ceux qui pensent que c'est juste leur personnalité qui s'exprime. NERTI permet de passer d'un petit niveau de potentiel à un plein développement de potentiel.
 

Quels problèmes cette méthode n'aide-t-elle pas à résoudre ?

NERTI n'est d'aucune aide contre les questions existentielles. Elle ne cherche pas d'où viennent les hyperréactivités, elle évite de chercher le pourquoi. NERTI n'est pas indiquée non plus contre les troubles obsessionnels compulsifs (TOC) et les addictions en tout genre (cigarette...).
 

Combien de temps cela prend-il ?

Le plus long est d'apprendre la technique : quelques jours sont nécessaires pour la lire et s'en imprégner. Une séance de NERTI elle-même dure entre 10 et 15 minutes. Après il faut un temps de digestion de l'information au cerveau car l'inconscient s'est construit autour de l'évitement de ce moment dramatique. En enlevant la réaction, on crée un déséquilibre qui entraîne une fatigue passagère.
 

Combien y a-t-il de thérapeutes NERTI actuellement ? Peut-on les trouver facilement ?

En plus du livre qui se suffit normalement à lui-même, je propose une auto-thérapie en ligne, une forme d'accompagnement qui donne à chacun de l'autonomie et la capacité d'utiliser NERTI partout, tout seul : un confort assez génial. Après pour les personnes qui ont besoin d'être en relation pour appliquer la méthode, ou qui veulent être sûre de bien faire, il existe une trentaine de maîtres praticiens NERTI certifiés. Une carte mondiale les localise sur nerti.fr.
 

Un cas qui vous a particulièrement marqué dans votre pratique ?

J'ai reçu un jour en consultation une jeune femme de 22-23 ans souffrant de phobie généralisée (après une « simple » phobie scolaire). Cette femme ne sortait plus de chez elle et c'est sa famille qui me l'a amenée de force. J'ai fait une séance avec elle. Toutes ses phobies avaient la même racine. Deux semaines plus tard, elle est revenue, parce que sa famille voulait qu'elle revienne, au cas où. Non seulement cette jeune femme avait repris une vie normale mais en plus elle était incapable de se remettre dans sa peau d'avant : « je ne comprends pas de quoi j'avais peur » m'a-t-elle confié.
 

Vous donnez des exercices préparatoires. Sont-ils indispensables pour la réussite de la méthode ?

Le nettoyage émotionnel induit par NERTI est en réalité un phénomène naturel. Le problème c'est que nous sommes trop intelligents, nous cherchons trop à comprendre et à contrôler. Mais si on laisse nos émotions nous traverser, si on laisse faire, ça donne des résultats. Par contre on ne peut pas nettoyer quelque chose s'il n'y a rien à nettoyer !
 
A lire aussi
Solutions liées
Commentaire

Pour donner votre avis, créez un compte ou connectez-vous.