Le plaisir de nager

Le blog de Solarberg Séhel, ancien triathlète qui étudie la natation depuis 25 ans. Il est l'auteur du Guide du crawl moderne.

Par Solarberg Séhel

Plagiat !


Je reprends mon blog pour écrire ce billet d'humeur qui sort du sujet du sport mais est toujours d'actualité dès lors que, comme moi, on partage ses conseils avec le public via différents médias (vidéos, blogs, livres...).



Je fais cela depuis 2009 et j'ai été confronté à quelques reprises à des cas de plagiat plus ou moins graves, comme énormément d'autres auteurs. Le plagiat est maintenant tellement répandu en particulier dans les réseaux sociaux. Le plus souvent, heureusement, il a suffit de contacter l'auteur du plagiat pour qu'il admette son erreur et modifie le contenu de son article pour vous citer d'une manière ou d'une autre (indication claire de ses sources et ses références). Malheureusement ce n'est pas toujours le cas en particulier quand le plagiaire cherche non pas seulement à répandre la bonne parole mais évidemment un gain financier, voire une renommée personnelle (par exemple en publiant un article sur un  blog générant des publicités, un livre ou bien en organisant des formations).
Plagier, c'est s'accaparer le travail d'un autre et le présenter comme le sien. Comme l'explique très bien le professeur de droit, Christophe Caron, spécialiste de cette question :
"le bon plagiaire est un contrefacteur intelligent. En effet, alors même qu'il pille autrui sans vergogne, il va s'ingénier à maquiller son délit afin de le rendre invisible ou imperceptible. Bien des auteurs sont en réalité des plagiaires. Mais seule leur conscience (....) le sait."

Et le professeur Caron ajoute : "si le plagiaire est attaqué, il peut utiliser l'un des systèmes de défense qui lui sont proposés : impressionner l'adversaire, plaider sa bonne foi, exprimer une repentance ou s'en prendre à la faute des autres (...)." et j'ajouterai aussi : en dénigrant l'auteur copié !

(...) Au final, le plagiaire est un prototype de parasite puisqu'il pille la valeur créée par autrui sans bourse délier."

Le pire, c'est que le plagiaire peut même chercher à jouer la victime et inverser les rôles, en accusant le plagiaire de s'attaquer à lui, le plagiaire ayant facilement camouflé son méfait et le niant évidemment : comme il est facile, en effet, de ne pas reprendre la totalité d'un texte mais juste la plus grande partie pour arriver à une conclusion légèrement différente ou bien de présenter des arguments dans un ordre légèrement différents en modifiant quelques détails par ci, par là ou bien en simplifiant ou en synthétisant un texte, en le paraphrasant de manière plus ou moins évidente. 

L'auteur honnête présenterait les arguments de l'auteur d'origine en le citant pour ensuite préciser ses éventuelles différences de vues avec lui. Mais évidemment, si au final, l'objet du délit comporte en trop grande nombre les arguments d'autres auteurs, l'originalité de l'oeuvre du plagiaire devient contestable et son intérêt dérisoire ; en plus à un tel stade, il faut, en principe, que le plagiaire demande l'accord des auteurs concernés : pour éviter cela, la seule solution est alors le plagiat intelligent !

Brouiller les pistes est une chose aisée pour le plagiaire mais parfois il ne pourra pas effacer tous les indices : le lecteur avisé et parfois les critiques sauront s'en rendre compte et n'hésiteront pas à le faire savoir, remplissant ainsi le devoir civique de veiller au respect des œuvres, en démasquant les imposteurs ! 

D'ailleurs, le lecteur est aussi lésé dans de telles affaires pour peu qu'il se soit procuré l'oeuvre objet du plagiait et le plagiat : ainsi, il aura payé pour lire quasiment deux fois le même contenu !

Les plagiaires sont le plus souvent de médiocres auteurs, notamment dans les domaines techniques (où ils viennent reprendre les bonnes idées des autres, faute pour eux d'en trouver) mais parfois les plagiaires sont des auteurs connus, en littérature notamment.

Le plagiat est d'autant plus condamnable et inadmissible quand il est commis par des personnes acteurs du domaine sportif où le respect et l'honnêteté font partie des valeurs premières et fondamentales.

Le plagiaire se comporte un peu comme ces triathlètes qui prennent votre roue pendant tout le parcours vélo pour venir en tirer avantage en course à pied et, au final, viennent vous féliciter pour votre course, la ligne d'arrivée passée !

Dégueulasse, immoral et honteux !

   


Lire la suite du billet