Sport, santé et performance, le blog du Dr Fabrice Kuhn

  Les secrets d'un médecin qui pratique le triathlon ironman, le marathon et l'ultratrail et qui a écrit Paléofit, pour booster vos performances

Par Fabrice Kuhn

Curcuma et activité physique

Curcuma et activité physique

Le curcuma, une épice bonne pour la santé et potentiellement bénéfique pour les performances sportives.

Je vous ai déjà parlé du potentiel du curcuma pour les sportifs notamment en raison de ses effets anti inflammatoires. Cette épice abondamment utilisée dans la cuisine indienne doit sa couleur mais aussi ses propriétés antioxydantes, anti-inflammatoires et anti-cancer à son pigment principal, la curcumine. Pour ces raisons nous l'utilisons dans les recettes que nous proposons dans "Assiette de l'endurance"). 

Une étude récente s'est intéressée au potentiel de la curcumine pour l'activité physique. Pour cela les chercheurs ont utilisé 40 rats sains répartis au hasard en 4 groupes de 10. Les trois premiers groupes ingéraient (par gavage) quotidiennement et durant 28 jours une solution (à des concentrations différentes) contenant de la curcumine. La dose référence était celle du groupe CCM-X1. Le groupe CCM-2X recevait le double alors que le groupe CCM-5X recevait le quintuple. Le quatrième groupe servait de contrôle ne recevait que de l'eau.

À l'issue des 4 semaines plusieurs tests de performances étaient réalisés, le premier mesurant la force et le deuxième l'endurance :

  • Le premier test mesurait la force de préhension des pattes avant et constatait une force significativement croissante avec le dosage en curcumine.
  • Le deuxième test consistait en un test de natation lestée jusqu’à épuisement et constatait un temps à l'épuisement accru avec le dosage en curcumine.
     
  • Cette association de bénéfices sur l'endurnace et sur la force pourrait s'avérer parfaitement complémentaire de l'activité physique que je prône dans dans "Paléofit" qui associe, elle aussi, force et endurance.

En ce qui concerne les marqueurs biologiques :

  • Les lactates sanguins à l'effort étaient moindres chez les rats nourris avec de la curcumine. Les concentrations les plus élevées en curcumine étaient les plus efficaces pour limiter les taux de lactates.
  • Les marqueurs de dégradation musculaire après l'effort étaient significativement diminués chez les rats consommant de la curcumine. D'ailleurs, une étude dont je parlais précédemment rapportait des courbatures moindres en cas de supplémentation en curcumine.
  • La glycémie était plus diminuée après l'effort chez les rats ingérant de la curcumine témoignant d'une consommation de glucides accrue à l'effort.
  • Le glycogène musculaire baissait moins à l'effort chez les rats supplémentés en curcumine. Le glycogène hépatique ne différait pas d'un groupe à l'autre. Ce paramètre associé au précédent plaidait en faveur d'un détournement de la filière habituelle vers un consommation accrue des glucides sanguins préservant ainsi le glycogène musculaire.

L'ensemble des analyses suggère un potentiel bénéfice de la curcumine chez des rats faisant des efforts physiques. Bien que cette étude soit limitée à des rats, ses résultats sont prometteurs pour nous les sportifs d'autant que la curcumine présente d'autres avantages santé. Même si certaines études réalisées chez les humains confirment le bénéfice de la curcumine contre les dégâts musculaires, nous attendons avec impatience la confirmation des autres avantages envisageables du curcuma.

Rappelez-vous enfin que la curcumine est liposoluble et doit donc être ingérée avec des graisses pour optimiser sa biodisponibilité. En outre, le poivre en améliore aussi l’absorption intestinale.

Référence

Wen-Ching Huang, Wan-Chun Chiu, Hsiao-Li Chuang, Deh-Wei Tang, Zon-Min Lee, Li Wei, Fu-An Chen, Chi-Chang Huang. Effect of Curcumin Supplementation on Physiological Fatigue and Physical Performance in Mice. Nutrients. 2015 Feb; 7(2): 905–921.

 

Commentaire

Pour donner votre avis, créez un compte ou connectez-vous.

Par BenoitF | le jeudi 31 mars 2016
La curcumine améliore la récupération musculaire

Une nouvelle étude vient d'être publiée et démontre que la prise d'une capsule de la curcumine Longvida 2 jours avant l'effort physique puis 4 jours après réduit l'inflammation et permet de récupérer plus rapidement

http://www.optim-curcuma.com/curcumine-curcuma-sport-optimiser-recuperat...

B.K. McFarlina, A.S. Venablea, A.L. Henninga, J.N Best Sampsona, K. Pennela, J.L. Vingrena, D.W. Hilla; Reduced inflammatory and muscle damage biomarkers following oral supplementation with bioavailable curcumin; BBA Clinical, Volume 5, June 2016, Pages 72–78.

à propos de l'auteur

Le Dr Fabrice Kuhn est médecin généraliste, diplômé en biologie et médecine du sport. Il est médecin des équipes de France d'haltérophilie. Il pratique le triathlon ironman, le marathon et l'ultratrail.

Lire aussi