Par

Cholestérol, statines et l’inéluctable déchéance de la revue médicale « Prescrire »

  La revue Prescrire fut utile dans les temps archéologiques où les médecins (masculin et féminin) étaient subjugués par les minijupes des visiteuses médicales et les cravates de leurs supérieurs, royaux distributeurs de chèques cadeaux en tout genre. Prescrire était utile parce que ses rédacteurs prenaient le temps de lire « à la source » les informations [...]

  La revue Prescrire fut utile dans les temps archéologiques où les médecins (masculin et féminin) étaient subjugués par les minijupes des visiteuses médicales et les cravates de leurs supérieurs, royaux distributeurs de chèques cadeaux en tout genre. Prescrire était utile parce que ses rédacteurs prenaient le temps de lire « à la source » les informations [...]

Lire la suite du billet

à propos de l'auteur
Lire aussi